GTC 2013 : la roadmap Tegra comprend Cuda et Project Denver !

Composants
GTC - Tegra 1

Cuda (utilisation du GPU pour du calcul parallèle) et Project Denver (cœur ARM 64 bits de hautes performances) sont dans la roadmap des prochaines puces ARM de Nvidia.

De notre envoyé à San Jose – Enfin ! Tel est le mot qui vient immédiatement à nos lèvres en voyant la feuille de route des processeurs Tegra de Nvidia, présentée lors du GTC 2013 par Jen-Hsun Huang, cofondateur, président et CEO de la firme américaine.

GTC - Tegra 2

La prochaine puce mobile de la société – nom de code Logan – intégrera toujours quatre cœurs ARM Cortex-A15 (assistés par un cœur basse consommation), mais troquera sa solution graphique à pipeline fixe par un GPU programmable de la génération Kepler.

Le support de l’OpenGL 4.2 et de Cuda sera donc de la partie. Par extension, PhysX (physique) et OptiX (ray tracing) seront aussi compatibles avec Logan.

« C’est quelque chose que nous mourrions d’envie de mettre dans un SoC, et la raison pour laquelle nous sommes arrivés sur ce marché », explique le patron de Nvidia. Plus de détails sur Logan seront dévoilés cette année, la production étant attendue pour l’année prochaine.

Project Denver : dans deux ans

Le SoC Logan sera suivi en 2015 par Parker. Ce sera la première puce de la firme à intégrer le cœur ARM issu du Project Denver. Une offre 64 bits de haute performance entièrement conçue par Nvidia.

Parker sera assisté par un GPU de la génération Maxwell et gravé avec une technologie de type FinFET. Notez qu’entre le Tegra 2 et Parker, la puissance de calcul des puces ARM de Nvidia aura été multipliée par 100. L’évolution est marquée, même si la puissance du GPU est ici prise en compte.

Nvidia ne cache pas ses ambitions avec ce composant, qui trouvera sa place aussi bien au sein de smartphones et tablettes… que de supercalculateurs. Ses performances et – plus que tout – son efficacité énergétique lui permettront en effet de se rapprocher du monde du HPC (calculs hautes performances).

Un kit de développement Tegra 3/5

GTC - Tegra 3

Dernière annonce de la journée, celle de la sortie de Kayla, le nouveau kit de développement de la société. Kayla est avant tout le nom d’un GPU, de la mouvance Kepler, qui sera fonctionnellement similaire à celui du futur Tegra 5. Au menu, 384 cœurs Cuda. Ce GPU sera accessible sous la forme d’un module MXM ou d’une carte PCI Express.

Les démonstrations de ce composant laissent entrevoir d’excellentes performances, avec du ray tracing en quasi temps réel et des effets 3D avancés. Le tout sous Ubuntu.

GTC - Tegra 4

Une carte mère prête à l’emploi, construite par Seco, permettra d’accueillir ce GPU et de le faire tourner en parallèle avec un Tegra. Ainsi, les développeurs disposeront d’une solution “Cuda on ARM”, avant la sortie du Logan.

Problème, cette carte de développement utilise un Tegra 3 (épaulé par 2 Go de RAM, tout comme au sein de Carma) et non un Tegra 4, ce qui l’éloigne pour la partie CPU du futur Tegra 5. C’est dommage, mais il convient de noter que le SoC est installé sur un module séparé. Le troquer contre un Tegra 4 sera donc peut-être permis par la suite.

Kayla est annoncé pour mai 2013. Il est possible toutefois que ce kit de développement soit réservé dans un premier temps à un panel choisi de développeurs.


Voir aussi
GTC 2013 : un support professionnel de Cuda pour Python
GTC 2013 : Nvidia à l’assaut du ray tracing temps réel


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur