HGST rafraîchit ses cartes Flash Pro, les yeux tournés vers la PCM

ComposantsDSIStockage

Le fabricant de disque dur a annoncé des évolutions de la gamme de cartes flash PCIe professionnels FlashMax. Par ailleurs, HGST teste la mémoire à changement de phase qui promet de grandes performances.

Hitachi Global Storage Technologies (HGST) vient de mettre à jour ses cartes Flash Pro professionnels, FlashMax. Fonctionnant avec une interface PCIe, la gamme passe en version 3.0 x8. Selon les caractéristiques proposées par le constructeur, les performances ne changent pas en lecture (2,7 Go/s), tandis qu’en écriture les débits passent de 1 à 1,4 Go/s. Les cartes gagnent aussi en performance sur la lecture de bloc de 4 ko en passant de 343 000 à 549 000 entrées/sorties par secondes pour la carte flash de 1,1 To. Il faut compter 531 000 IOPS pour une capacité de 2,2 To et 409 000 pour 1,65 To.

Les cartes PCIe embarquent le logiciel ServerCache 4.0 qui permet d’utiliser les SSD comme du cache permettant d’avoir accès aux données plus rapidement. Ce software est disponible pour 995 dollars par serveur physique. Par contre, il faudra attendre un petit peu pour connaître les tarifs des Flash Max III.

Le futur se décline en mémoire à changement de phase

Autre actualité pour Hitachi Global Storage Technologies, la démonstration au Flash Memory Summit, qui se déroule du 5 au 8 août à Santa Clara en Californie, de la technologie de mémoire à changement de phase (PCM). Cette dernière se veut largement plus véloce que la flash actuelle. IBM a travaillé en test sur la PCM avec des résultats impressionnants. Elle peut-être réécrite plus de 10 millions de fois (et 10 000 milliards de fois avec la correction d’erreur directe), un marathon si on compare ce chiffre aux 10 000 cycles d’écriture possibles avec les SSD.

HGST affiche une délivrance de 3 millions d’IOPS avec des blocs de 512 octets et une latence en lecture de 1,5 microseconde. Steve Campbell, CEO de HGST, explique que « cette démonstration de SSD PCM est un bon exemple montrant comment HGST se positionne sur les évolutions de l’industrie du stockage. La combinaison du protocole garantissant une très faible latence et des prochaines générations de mémoire non volatile devrait délivrer des performances sans précédent et ouvrir la voie à la création de nouveaux logiciels et architectures systèmes ». Par contre, le constructeur n’a pas donné de date pour la commercialisation d’un tel produit.

A lire aussi :

SanDisk s’offre les cartes accélératrices flash de Fusion-IO

IBM met au point une mémoire 100 fois plus rapide que la Flash

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur