HP laisserait tomber Microsoft et Intel pour ses projets de tablettes PC

Logiciels

Apple peut créer en toute tranquillité, Microsoft est temporairement hors jeu. Après l’abandon de Courier, la tablette en forme de livre, c’est HP qui rejette la tablette Slate et Windows 7.

Sale temps pour Microsoft. Dommage car l’année avait plutôt bien démarré. En janvier 2010, le groupe avait présenté Slate, sa tablette numérique à l’occasion du CES 2010 , et les critiques spécialisés l’avaient favorablement accueilli, même si l’engin n’avait été que trop partiellement dévoilé, impatients de la voir sur le marché en milieu d’année, comme annoncé par la firme. HP fabriquait la bête, Microsoft apportait l’environnement logiciel. Un beau projet en perspective.

Manque de chance, la lune de miel tourne court. De nombreux défauts techniques auraient eu raison de l’engouement du premier fabricant de PC au monde pour cette tablette. Hewlett-Packard, qui boude le système d’exploitation de Microsoft, Windows 7, jugerait son ergonomie trop gourmande. Il faut dire qu’entre temps, Apple a sorti sa solution qui, si l’on en croit les premiers chiffres des ventes, reçoit un bon accueil.

Et nous dirons même pire. Selon le site Techcrunch qui cite une source proche du dossier, HP critiquerait aussi le processeur Intel pour la même raison : une consommation énergétique trop élevée par rapport aux usages des tablettes numériques. Elle nuirait en effet à l’autonomie du produit. HP a-t-il pour autant l’intention de se tourner vers les processeurs ARM moins énergivores? La question reste posée.

Double échec donc pour le groupe d’informatique de Redmond. Double échec puisque le projet de la tablette à deux visages, Courier, vient, lui aussi, d’être enterré.

Bien sûr, du côté de chez Microsoft, on relativise ou, du moins, on essaie. Via son chargé de communication, Frank Shaw, le groupe cherche à montrer qu’il avait le moral au beau fixe. Ce dernier démentait tout malaise le 29 avril, jour de l’annonce de l’abandon de Courier, et avançait même que les technologies développées pour cette tablette en forme de livre pourraient être réutilisées. «A tout moment, de nouvelles idées sont expérimentées, testées et incubées. C’est dans l’ADN de Microsoft. Le projet ‘Courier’ en est un exemple. Sa technologie sera évaluée pour un usage futur, mais nous ne prévoyons pas de construire un tel appareil pour le moment. »

Côté HP, l’ambiance est plutôt au beau fixe. Le fabricant vient en effet de signer un accord d’acquisition du fabricant de smartphones Palm. Et qui dit Palm, dit surtout système d’exploitation mobile, WebOS, réputé pour ses qualités « multitâche ». Un OS a priori taillé pour les tablettes PC. Avec ce système d’exploitation, HP pourrait donc continuer sur sa lancée et palier, avec une future tablette, les faiblesses techniques détectées chez Windows 7.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur