HP officialise la séparation de l’activité PC et imprimantes

ChromebookCloudPC

HP a donc annoncé son projet de scission de l’entreprise en deux entités distinctes. La première sera en charge des PC et imprimantes et l’autre s’occupera de la partie service aux entreprises.

Décidément la mue de HP n’est pas une chose simple. Leo Aoptheker, en 2011, avait essayé de transformer la firme américaine en lui faisant tourner la page de son activité PC et en focalisant son activité vers les services aux entreprises via le rachat d’Autonomy. Mais la greffe n’a pas réussie et Meg Whithman, à la suite du dirigeant allemand, a tranché en gardant l’activité PC en lui ajoutant la rentable entité imprimantes. Une sorte de va et vient perpétuel qui brouille la stratégie de HP dans le monde du PC et de l’impression.

Aujourd’hui, une autre page vient de s’écrire pour le constructeur avec l’officialisation d’une information qui a été publiée dans le Wall Street Journal. HP a décidé de se scinder en deux sociétés, l’une en charge des PC et des imprimantes et l’autre dédiée aux services aux entreprises qui regroupe logiciels, serveurs, Big Data. Les deux structures sont de taille égale en matière de chiffre d’affaires, soit un peu plus de 55 milliards de dollars (environ 44 milliards d’euros). Sur la partie organisationnelle, Meg Whitman va diriger la structure relative aux services aux entreprises. Dion Weisler, actuel vice-président de l’activité PC et imprimante, est promu CEO de la nouvelle entité. Les appellations ne changent presque pas avec d’un côté Hewlett Packard Entreprise et de l’autre HP Inc.

Des suppressions de poste en plus

L’opération de scission devrait être finalisée en 2015. Elle intervient à un moment où les ventes de PC connaissent une légère embellie, notamment portées par la fin du support de Windows XP. Cette stratégie a été aussi prise depuis quelques années par des concurrents directs de HP. Comme IBM notamment qui a vendu ses activités PC et, plus récemment, serveur x86 à Lenovo. L’orientation entreprises et notamment Cloud a également été choisie par d’autres constructeurs comme Dell.

Dans son communiqué, HP en profite également pour annoncer 5 000 suppressions de postes supplémentaires. La société précise que cette décision n’est pas une conséquence de la scission. C’est donc au total 55 000 postes qui seront concernés dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur