HP : des tests express pour faciliter l’adoption des serveurs Moonshot

CloudDatacentersServeurs
HP Moonshot 1500, un caisson serveur 'cartridge' meccano

Au sein de son laboratoire de Grenoble, HP propose désormais aux entreprises de tester son architecture de serveurs ultra-denses Moonshot à distance. L’inscription se fait en ligne.

HP a lancé un service express permettant aux utilisateurs européens de tester la nouvelle architecture de serveurs maison Moonshot. Le géant de l’IT propose un service baptisé Discovery Lab, un laboratoire permettant aux clients européens de tester les nouveaux design grâce à des équipements mis à disposition à Grenoble, sur un des sites historiques de HP dans l’Hexagone.

Lors d’une rencontre avec la presse européenne, le constructeur a par ailleurs affirmé avoir mené plus de 100 tests de sa nouvelle architecture avec des clients depuis l’annonce de Moonshot en 2013. C’est justement ces tests de « proof of concept » que HP se propose d’accélérer avec une version express permettant de réserver les architectures en ligne et de les évaluer à distance. « La demande est là », assure Susan Blocher, vice-présidente du marketing de Moonshot.

susan-blocher-HP-VP-moonshot-marketing-and-business-development
Susan Blocher, vice-présidente du marketing de Moonshot

Moonshot fait tenir des serveurs dans des cartouches, définies par leur workload (leur charge applicative) et assemblées dans des modules où l’alimentation électrique, le refroidissement et le réseau sont partagés. « C’est un nouveau style d’informatique et HP possède 110 brevets sur cette cartouche, rappelle Susan Blocher. La technologie rappelle ce que l’on trouve dans des terminaux mobiles comme les téléphones ». Avec jusqu’à quatre serveurs par cartouche, Moonshot peut réunir jusqu’à 180 serveurs dans un rack de 7,5 pouces. De quoi amener de nouveaux niveaux de densité dans les datacenters.

« Moins d’espace, de câbles et d’énergie »

Le nouveau service Proof of Concept Express permet aux utilisateurs potentiels de l’architecture de se connecter, de définir leur test et de choisir un créneau horaire pour le mettre en œuvre, explique Olivier Franck, directeur des ventes Moonshot pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Parmi les tests en cours au sein du labo de Grenoble figurent un système ‘scalable’ pour la Russie, une architecture HPC (calcul de hautes performances) pour l’Italie ainsi que des essais de l’architecture de destop hébergé de Moonshot réalisés par des entreprises de France, d’Allemagne et du Danemark.

Si HP s’est refusé à dévoiler l’identité des quelques opérateurs télécoms et acteurs de la grande distribution qui testent la technologie, le constructeur a tout de même pu mettre en avant un de ses premiers clients européens : l’hébergeur allemand myLoc. Son directeur général, Christoph Herrnkind, explique qu’il a pu économiser 33 %  sur sa facture de serveurs en utilisant Moonshot pour lancer un nouveau service, attendu pour mai prochain.

MyLoc possède trois datacenters à Dusseldorf, et propose des offres à destination tant des entreprises que des utilisateurs finaux. La société propose des offres de serveurs dédiés basées sur des serveurs au format tour, achetés sur étagère. « Les tours sont plus économiques que les boîtiers et les modèles vendus sur étagère sont moins chers que les armoires. Mais ils prennent beaucoup de place », explique Christoph Herrnkind. Raison pour laquelle l’hébergeur s’est tourné vers Moonshot : « On a besoin de beaucoup moins d’espace, de câbles et d’énergie », précise le dirigeant. Même si les modules Moonshot sont plus exigeants en matière de refroidissement et se traduisent par un coût d’investissement supérieur, l’équation est donc gagnante pour myLoc. « Nous utilisons désormais 0,0052 mètre carré par serveur. Un 25ème de ce qui était nécessaire avec la technologie que nous employions précédemment ».

Traduit d’un article de Peter Judge, TechWeek Europe

En complément :

Découvrez le laboratoire de HP à Grenoble en images

HP Moonshoot à Grenoble

Image 1 of 7

HP Moonshot Grenoble
Les serveurs HP Moonshot se traduisent par un nouveau design, que les utilisateurs potentiels peuvent tester au laboratoire que possède la firme à Grenoble.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur