HP va licencier 500 personnes en France chez EDS

Cloud

Près d’un quart des salariés français d’EDS devraient rester sur le carreau

Le chiffre de salariés français touché par le nouveau plan social d’Hewlett-Packard est désormais connu. Le fabricant devrait licencier 580 personnes au total dont 480 chez sa toute récente acquisition, l’entreprise américaine EDS et 100 chez HP (déjà touché par un récent plan social) Rappelons qu’au total, 24.600 emplois sur 330.000 employés seront supprimés dans les trois années à venir dans le monde dont 9.000 en Europe.

Interrogé par l’AFP, Yves le Talhouët, président d’HP en France a indiqué que “la répartition site par site et catégorie de métier par catégorie de métier [devait] encore être affinée et travaillé“.

Les syndicats s’attendent à des compressions de personnels dans différents secteurs, de l’informatique aux ressources humaines, en passant par les services juridiques ou financiers.

Les suppressions de postes devraient se traduire par de la “mobilité interne, des départs volontaires ou des désinvestissements” a précisé le responsable français. Cette décision suscite plus que jamais la colère des syndicats.

La CGT apparaît outrée par la décision d’un groupe qui a généré des “milliards de profits très généreusement distribués aux actionnaires en dividendes et en rachat d’actions“. Rappelons en outre que tout récemment, HP s’est offert LeftHand Networks pour la coquette somme de 360 millions de dollars.

Le comité d’entreprise d’EDS a quant à lui une action en justice pour faire annuler la décision du groupe. La décision du tribunal devrait intervenir le 7 novembre.

Rappelons que ce plan coûtera 1,7 milliard de dollars sur les charges du 4è trimestre – ce qui vient s’ajouter aux 13,9 milliards du montant de l’acquisition d’EDS par HP – un prix que la Bourse de Wall Street avait déjà estimé élevé… De son côté, avant son rachat, EDS avait déjà poussé plus de 10.000 salariés à partir en préretraite, transférant massivement ses activités dans des pays à bas coûts salariaux (Chine, Inde, Amérique du Sud).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur