IBM Lotusphere 2012 : IBM Docs veut contrer Google Apps et Office 365

Logiciels

Après LotusLive Symphony, IBM lance son SaaS bureautique. IBM Docs devrait concurrencer Google Docs et Office 365. Et les Google Apps ?

Orlando, Floride – Les outils collaboratifs et le partage de documents atteignent vite leurs limites : comment en éditer efficacement le contenu ? Comment gérer une coédition et un travail de groupes d’utilisateurs et d’auteurs ? Et si cela fonctionne, quel modèle économique et quelles modalités d’utilisation sont adéquats ?

IBM Docs, nouvelle plate-forme SaaS bureautique sociale, fait indubitablement penser à Google Docs. Elle propose d’intégrer des extensions, voire de développer. Tout d’abord, il s’agit bien d’une suite bureautique en ligne. Elle intègre traitement de texte, tableur et présentations.

Lors du précédent évènement Lotusphere, IBM avait annoncé la bêta LotusLive Symphony, un service cloud clairement positionné face à Google Docs et Microsoft Office 365.
IBM Docs s’inscrit dans cette lignée :

« Ce service est né d’un développement effectué pour nos équipes IBM Research qui cherchaient ce type de service pour leur travail au quotidien », explique Jeanette Barlow, responsable produit IBM Docs (entre autres) chez IBM. « Ce produit a été développé indépendamment de Symphony. Aujourd’hui, nous le mettons à disposition des utilisateurs de Connections sans coût additionnel. »

Accessible via un compte Lotus Greenhouse

Dans un premier temps, IBM Docs sera disponible à travers un navigateur Internet via un compte Lotus Greenhouse (https://greenhouse.lotus.com) ou un compte LotusLive Labs. Les documents enregistrés sur IBM Docs peuvent être partagés et coédités en temps réel par de multiples utilisateurs autorisés par l’auteur. En outre, des sections d’un document peuvent également être créées par divers auteurs.

La solution reconnait les formats de fichier Symphony, mais aussi Microsoft Office. Et cela, en conservant le formatage, bien que quelques bugs subsistent encore avec les images intégrées dans les documents. Plutôt correct pour une version bêta.

Les utilisateurs d’IBM Connections et d’IBM SmartCloud for Social Business (ex LotusLive) pourront évidemment accéder de façon transparente à IBM Docs en un clic pour des besoins d’édition de pièces jointes ou de documents.

Au-delà, Big Blue songerait déjà à une plate-forme applicative de type Google Apps – et toujours sous la bannière SmartCloud.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur