Informaticiens: la pénurie favorise les CDI

Régulations

Selon le Syntec Informatique, 96% des salariés du secteur étaient en contrat à durée indéterminée en 2005

Les problèmes de précarité de l’emploi ne semblent pas toucher le secteur informatique (SSII et éditeurs de logiciels). Il faut dire que le secteur a de plus en plus de difficultés à recruter certains profils, notamment à cause des nombreux départs à la retraite.

Du coup, les recruteurs chouchoutent les candidats. Et la première arme utilisée est le CDI, le contrat à durée indéterminée. Selon l'”Observatoire social” du Syntec Informatique, le syndicat patronal des éditeurs de logiciels et des SSII, 97% des salariés employés dans le secteur étaient en CDI en 2005. Ils étaient 96% en 2004. Cet Observatoire se base sur un audit réalisé en mars dernier, auprès de 108 entreprises regroupant au total 85.301 salariés. Avec une demande forte et des candidats moins nombreux, les entreprises jouent donc la carte de la séduction et des projets à long terme avec plan de formation et de carrière. Rappelons que selon l’Unedic, les ingénieurs informaticiens rassemblent le nombre le plus conséquent d’intentions d’embauches avec 30.000 recrutements prévus cette année. Le secteur table sur 207.000 recrutements, dont 150.000 créations nettes d’emplois, d’ici à 2015. Les profils bac+4/5 sont les plus prisés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur