Infrastructure IT : le Cloud, sinon rien ?

CloudData & StockageDatacentersServeursStockage

La hausse des ventes de produits d’infrastructure pour le cloud ne compense pas la chute du segment traditionnel, relève IDC.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le segment de l’infrastructure IT traditionnelle plie sous l’impact de la pandémie de Codiv-19. En revanche, celui des produits d’infrastructure pour le cloud résiste, relève IDC.

Au premier trimestre 2020, les ventes mondiales de serveurs, systèmes de stockage et commutateurs Ethernet pour les environnements cloud (public et privé) ont pesé 14,5 milliards de dollars. Un chiffre en hausse de 2,2% par rapport à la même période l’an dernier, a souligné la société d’études.

IDC constate que le confinement et la réouverture progressive des économies ont entraîné une demande accrue de services basés dans le cloud. Ce mouvement a stimulé la demande émanant d’acheteurs hyperscalers, les fournisseurs de services cloud public, pour équiper ou mettre à niveau leurs datacenters.

En conséquence, les ventes de produits d’infrastructure de cloud public ont atteint 10,1 milliards de dollars, soit une hausse de 6,4% par rapport au T1 2019. En revanche, les dépenses en infrastructure de cloud privé ont diminué de 6,3% à 4,4 milliards de dollars.

Malgré tout, IDC prévoit une reprise des investissements dans l’infrastructure de cloud privé sur l’ensemble de l’année (+1,1%). Pour l’infrastructure de cloud public, la hausse est attendue à 5,7%. Toutefois, la dynamique ne concerne pas toutes les régions du monde.

Montée en puissance du cloud public

Si en Chine, les revenus des vendeurs de produits d’infrastructure cloud ont bondi de 21%. Ils ont reculé de 12,1% en Europe de l’Ouest au T1 2020. Dell Technologies, HPE, Inspur, Cisco et Lenovo forment le Top 5 mondial des vendeurs de l’infra cloud.

Hors du cloud, l’infrastructure IT classique ne fait plus recette. Les investissements dans les produits d’infrastructure non-cloud ont en effet chuté de 16,3% au premier trimestre.

Pour l’ensemble de l’année 2020, IDC prévoit que les investissements dans l’infrastructure informatique cloud dépasseront ceux du non cloud. Le cloud représenterait alors 54,2% (69,5 Md$) des dépenses mondiales d’infrastructure. Á plus long terme, IDC prévoit que les ventes globales d’infrastructure IT cloud augmenteront en moyenne de 9,6% par an pour atteindre les 105,6 milliards de dollars en 2024 (soit 62,8% du marché).

(crédit photo de une © Shutterstock)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT