Intel confirme, avec HP, sa ligne Itanium dont ‘Poulson’ pour 2012

Cloud

Intel confirme lors d’une conférence pour développeurs en Chine sa ligne de processeurs 64 bits Itanium, dont le Poulson à 8 coeurs, attendu notamment par HP en 2012

A Pékin, profitant de son ‘Developer Forum’, Intel a confirmé ses plans de développements du processeur Itanium, objet de controverses alimentées notamment par Oracle (Sun) contre HP en particulier (cf. l’article ‘Oracle agresse HP et Bull en prédisant la fin d’Itanium‘). En fait, cette famille de processeur 64 bits, positionnée depuis 2003 pour prendre le relais des architectures avec processeurs RISC, est soutenue par un consortium de constructeurs dont Bull, Hitachi, NEC…

Kirk Skaugen, directeur général du Data Center Group d’Intel, a pris soin d’expliquer ce 13 avril, que le géant des processeurs travaillait à finaliser le développement du processeur Itanium au nom de code ‘Poulson‘, doté de 8 coeurs, pour une disponibilité confirmée en 2012, “en temps voulu” -mais sans plus de précision sur la date.

L’Itanium Poulson est présenté comme le ‘chip’ des records, car il devrait intégrer pas moins de 3,1 milliards de transistors! Il apportera des performances doubles de celles des Itanium 9300 actuels, dotés de 4 coeurs (nom de code Tukwila).  La bande passante du bus interne sera supérieure de 33%. Les autres points forts seront la gestion de sa puissance et des économies en consommation électrique.

Kirk Skaugen a également apporté quelques informations complémentaires sur l’architecture MIC (Many Integrated Core) liée aux nouveaux Itanium. Elle doit permettre d’accélérer encore le traitement hautement parallèle, tel qu’il est déjà utilisé sur des ordinateurs dédiés à la recherche scientifique, à l’exploration de pétrole et du gaz, à la modélisation des prévisions météo, etc. Cette architecture MIC, qui repose – confirmation d’Intel- sur des technologies de fabrication très miniaturée, en 22 nanomètres, serait introduite fin 2011 auprès d’une centaine de développeurs logiciels avec, en particulier, un “modèle de programmation” pour traitements massivement parallèles.

En complément, un porte-parole d’Intel, Patrick Ward, a également confirmé que la firme travaillait sur un successeur du ‘Poulson’, au nom de code ‘Kittson’, et que le plan développement d’Intel sur cette famille de processeurs prévoyait de nouvelles versions environ tous les deux ans.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur