Intel dévoile deux tablettes Android avec CPU Atom

ComposantsOS mobiles

Intel vient de dévoiler des prototypes de tablettes Android 7 et 10 pouces destinées à l’éducation.

Intel ouvre la voie à la production par des constructeurs tiers avec deux tablettes aux formats 7 et 10 pouces.

Destinées à l’éducation, elles ont en commun de tourner sous Android, d’embarquer un processeur Intel Atom et de disposer d’outils d’e-learning pré-installés. La firme de Santa Clara a en effet présenté deux design de référence baptisés Intel Education.

Deux tablettes Intel Education avec CPU Atom

La tablette 10 pouces tourne sous la version 4.0 d’Android (c’est-à-dire Ice Cream Sandwich) tandis que le modèle 7 pouces embarque la version 4.1 (Jelly Bean) de l’OS mobile de Google.

Les différences se poursuivent au niveau des spécifications. Avec un poids de 680 grammes, la tablette 10 pouces intègre un processeur Atom Z2460 (nom de code Medfield) tandis que son alter ego de 7 pouces, qui pèse 350 grammes, accueille un Atom Z2420 (Lexington). Le processeur x86 est épaulé par 1 Go de LPDDR2.

Dans les deux cas, le CPU consiste en un seul coeur Saltwell (cadencé jusqu’à 1,6 GHz pour le Z2460 et jusqu’à 1,2 GHz pour le Z2420). Les deux SoC ont également en commun un processeur graphique PowerVR SGX 540 signé Imagination Technologies.

On retrouve le SoC Medfield dans des smartphones tels que le Lenovo K800, le Orange avec Intel Inside ou encore le Xolo X900 (premier smartphone à embarquer un Medfield) tandis que le Lexington plus récent se retrouve notamment dans le FonePad d’Asus et le Xolo X500.

Des modèles d’entrée de gamme pour un moindre coût

Intel annonce une autonomie de 8 heures pour la tablette 7 pouces et de 6h30 pour le modèle de 10 pouces.

Pas de Full HD mais plutôt des définitions proches du 720p sont l’apanage des deux modèles : 1280 par 800 pixels sur la 10 pouces, soit une chiche résolution de 151 ppp, tandis que la 7 pouces doit se contenter d’une définition de 1024 par 600 pixels, soit une résolution de 169,5 ppp.

Les deux modèles sont équipés d’un micro, d’un stylet et deux APN (l’un en façade de 2 MPixels et l’autre au dos de 0,3 MPixels).

Enfin, Intel précise que les écrans des deux modèles sont équipés d’absorbeurs de chocs pour les protéger en cas de chute.

Au-delà de ces spécifications dessinant des modèles d’entrée ou de moyen de gamme, Intel met l’accent sur le contenu.

Accent mis sur les outils éducatifs pré-installés

Les deux modèles intègrent ainsi Intel Education Software qui consiste en des outils d’e-learning.

Parmi ceux-ci, on trouve une application de liseuse électronique, des applications scientifiques ou d’analyse de données, des outils et des accessoires graphiques et une loupe. Une sonde thermique peut également être connectée.

Les tablettes sont par ailleurs équipées d’un logiciel destiné aux professeurs et aux administrateurs pour la gestion du parc et la protection des élèves, et de la suite McAfee Mobile Security (la société McAfee est entrée dans le giron d’Intel depuis août 2010).

Les tarifs de ces tablettes resteront à la discrétion des constructeurs qui pourront également modifier dans une certaine mesure les modèles qu’ils développeront.

Reste à savoir si elles seront en mesure de séduire face à des tablettes telles que la Nexus 7 dont le premier prix est à 200€ (modèle 2012).

La concurrence vient aussi d’Apple qui s’échine à fournir les écoles américaines avec des iPad à des tarifs préférentiels.

Le créneau des tablettes accessibles au plus grand nombre d’enfants est aussi occupé par l’association One Laptop per Child (“Un ordinateur portable par enfant”). OLPC va d’ailleurs proposer la tablette 7 pouces XO (produite par Vivitar) au tarif de 150 dollars aux Etats-Unis.

Les différentes offres restent toutefois complémentaires : la tablette d’OLPC s’adresse jusqu’aux enfants de moins de 5 ans tandis que celles d’Intel devraient plutôt être destinées à des écoliers ou des collégiens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur