Intel va proposer des processeurs à 15 coeurs avec les Ivytown

Composants

Intel va proposer une nouvelle gamme de processeurs pouvant intégrer jusqu’à 15 coeurs, nom de code Ivytown. Ces puces seront destinées à des serveurs haut de gamme.

Basés sur l’architecture Ivy Bridge-E, les futurs processeurs Ivytown d’Intel pourront embarquer jusqu’à 15 coeurs avec 2 threads par cœur. Un nouveau record en termes de nombre de cœurs pour le numéro un mondial des semiconducteurs.

Jusqu’à présent, les processeurs Intel disposant du plus grand nombre de cœurs étaient les Xeon E5 v2 (également basés sur l’architecture Ivy Bridge-E) avec un maximum de 12 unités (à l’image du Xeon E5-2697 v2 avec 12 cœurs cadencés jusqu’à 2,7 GHz).

Dans un souci d’efficacité énergétique, Intel poursuit ses efforts de développement de processeurs intégrant plus de cœurs plutôt que d’augmenter à tout va leur fréquence.

AMD a d’ores et déjà opté pour cette démarche. En témoignent ses processeurs Opteron Série 6300, nom de code “Interlagos”, qui embarquent jusqu’à 16 coeurs Piledriver. Les puces d’AMD se destinent aux applications hautement parallélisées pour le Big Data mais aussi à des configurations de type HPC (High Performance Computing). Il devrait en être de même pour les processeurs Ivytown d’Intel.

Grâce à la finesse de gravure avancée

Intel peut se permettre d’augmenter le nombre de cœurs dans ses processeurs grâce à ses technologies CMOS avancées. Avec une finesse de gravure de 22 nm, la surface de silicium des futurs processeurs Ivytown devrait ainsi être contenue.

Le rapport performance par watt devrait également être leur point fort, notamment grâce à une faible tension d’alimentation (directement liée au process CMOS avancé) et à une gestion de la montée en charge.

Ces puces intègreront des serveurs disposant de 4 ou 8 sockets pour un nombre de cœurs pouvant atteindre 120. Elles seront proposées dans une gamme de processeurs pour serveurs répondant au nom de “Xeon E7 v2“, nom de code “Ivy Bridge-EX“. On peut imaginer que ces puces seront compatibles avec le chipset C600, la version du X79 adaptée aux serveurs.

Pour l’heure, on ne sait pas encore combien de barrettes de mémoire vive chaque processeur pourra supporter. Les tarifs de ces puces haut de gamme ne sont pas non plus connus.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur