Internet Explorer 6 passe sous la barre des 5 % de parts de marché

Logiciels

Les statistiques de StatCounter le confirment : Internet Explorer 6 est – enfin – en train d’être abandonné par les internautes… tout du moins en Europe et aux États-Unis.

Le site StatCounter remarque que le navigateur web Internet Explorer 6 (IE6) de Microsoft est en rapide perte de vitesse. En Europe, il est ainsi passé sous le cap des 5 % de parts de marché en mai ( 4,61 % ). En France, ce chiffre est encore plus faible, puisqu’il n’est plus que de 3,85 %. Même constat aux États-Unis, où ce produit n’est plus utilisé que par 4,74 % des internautes.

« Les développeurs web ont maintenant une raison valable de ne plus soutenir IE6 », déclare Aodhan Cullen, directeur général de StatCounter. Rappelons que de nombreux sites ont décidé de ne plus supporter IE6, comme YouTube ou Google Reader, car ce produit est technologiquement totalement dépassé. Même Microsoft tente de convaincre les utilisateurs d’abandonner cette solution. Toutefois, au niveau mondial, IE6 est encore utilisé par près d’un internaute sur dix. De fait, il est tiré vers le haut par l’Afrique (22,06 %) et l’Asie (20,75 %).

En mai, les navigateurs Microsoft conservent la tête du classement mondial, avec 52,77 % de parts de marché, devant Firefox (31,64 %) et Chrome (8,61 %). Les autres navigateurs restent en dessous des 5 % de parts de marché. En Europe, la situation est plus favorable à Firefox, qui prend 38,61 % de parts de marché, contre 43,32 % pour Internet Explorer et 8,89 % pour Chrome.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur