Internet des objets: Amazon Web Services lance sa propre version de FreeRTOS

CloudMobilitéOS mobiles
amazon-web-services-freeRTOS-IoT

Amazon se tourne vers l’Internet des objets en proposant sa propre mouture du système d’exploitation temps réel (RTOS) baptisé FreeRTOS.

Amazon Web Services veut embrasser l’Internet des objets (IoT pour Internet of Things en anglais) en proposant un OS dédié destiné aux objets équipés de microcontrôleurs.

La firme de Jeff Bezos vient ainsi de lever le voile sur Amazon FreeRTOS basé sur l’OS open source éponyme le plus utilisé parmi tous les OS temps réel.

C’est Andy Jassy, P-DG d’AWS (Amazon Web Services), qui a pris soin de l’annoncer en personne à Las Vegas durant la conférence développeurs AWS Re:INVENT organisée par la firme.

Créé pour des objets pourvus de MCU (microcontrôleurs), Amazon FreeRTOS vise à simplifier le développement ainsi que la sécurité des objets connectés.

Il doit permettre de tourner sur un objet connecté avec une faible empreinte en termes de puissance électrique pouvant se connecter au cloud ou faire tourner des tâches en local via AWS Greengrass.

Ce dernier consiste en un logiciel signé Amazon permettant à l’objet d’exécuter, de manière sécurisée, des tâches de calcul, de messagerie, de mise en cache des données et de synchronisation pour les appareils connectés. Et ce, même en l’absence de connectivité Internet.

On peut parler d’un fork signé Amazon de l’OS temps réel FreeRTOS. En plus des bibliothèques pour la connectivité locale et au cloud, Amazon FreeRTOS bénéficiera ultérieurement d’un support pour les mises à jour over-the-air (OTA).

Avec son RTOS, Amazon veut faciliter la tâche des développeurs en leur permettant de déployer très rapidement et facilement un objet connecté équipé d’un MCU. Il doit ainsi permettre de développer une application IoT sans avoir à se soucier de la complexité résultant de la mise à l’échelle de millions d’unités.

(Crédit Photo : AWS)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur