IT Life : Fabrice del Aguila, Soletanche Freyssinet – oui au cloud !

DSI
Soletanche Freyssinet _Vinci Construction__Fabrice Del Aguila

Peut-on s’appuyer, pour le CRM et la messagerie, sur une architecture ‘cloud’ ? Et que faire en mobilité ? Témoignage IT Life de Fabrice del Aguila, DSI de Soletanche Freyssinet.

Lors de la journée Oracle Applications, tenue à Paris début avril, Fabrice del Aguila, DSI de Soletanche Freyssinet (*), au sein du groupe Vinci Construction, est venu témoigner sur ses principaux projets. Il a rejoint récemment le groupe après avoir été ‘senior manager’ chez Accenture.

Soletanche Freyssinet est un grand groupe de 19.000 salariés, dont le dynamisme se mesure à l’aune de ses nombreuses implantations à l’international. Il est constitué de 160 sociétés, intervenant dans environ 80 pays.

Au sein de Vinci Construction, cette société, elle-même, regroupant plusieurs marques (*) affiche une croissance de développement ambitieuse, notamment dans les activités du sol, des structures et du nucléaire – une expertise concentrée sur l’univers du génie civil spécialisé (ponts, stades, barrages, ouvrages hydrauliques…).

Fabrice Del Aguila, DSI Soletanche Freyssinet
Fabrice del Aguila, DSI de Soletanche Freyssinet

Fabrice del Aguila, DSI de Soletanche Freyssinet, nous a détaillé ses réalisations et projets.

Quels projets vous ont mobilisé ces derniers mois ?

Nous sommes en train de finaliser le choix d’une solution CRM en mode SaaS, donc sur le ‘cloud’, et de lancer la mise en oeuvre d’une messagerie également accessible partout, et multi-devices.

Nous recherchions une solution CRM pour gérer l’historique client, nos opportunités et nos propositions commerciales et qui puisse être déployée rapidement dans les 80 pays où nous sommes présents tout en respectant la pluralité de nos activités.

Le choix devrait se porter sur Fusion CRM d’Oracle, solution sur laquelle l’éditeur s’investit beaucoup, notamment dans cette logique de large déploiement à l’international. Pour les terminaux, l’application est disponible sur Ipad et Blackberry dans un premier temps.

Soletanche Freyssinet _ Vinci Construction_presentatiion_
Soletanche Freyssinet _ Vinci Construction_presentatiion_

La sécurité est-elle un frein ?

Nous avons comparé nos critères de sécurité  (ainsi que ceux de de consommation d’énergie) avec ceux des offreurs.

Nous avons pu valider que les règles et pratiques d’Oracle étaient au même niveau d’exigence que les nôtres.

Et d’autres projets importants en cours ?

Oui, Vinci a fait le choix d’Office 365, là encore sur le cloud et nous allons nous lancer dans cette dynamique au niveau de Soletanche Freyssinet.

L’approche d’Office 365 apporte vraiment des opportunités intéressantes, dans une organisation très dispersée et diverse telle que la nôtre, notamment avec Lync permettant l’ouverture aux communications unifiées (la visioconférence de qualité, réunions virtuelles en ligne…).

Cette solution de messagerie sur le cloud permet également à la DSI de déporter des moyens humains et financiers vers des projets métiers améliorant la maîtrise de nos chantiers.

Nous comptons 7000 boîtes emails pour Soletanche Freyssinet (qui représente près de 20% de Vinci Construction) ; et nous sommes l’entité la plus “internationalisée”, étant présents dans des pays aussi divers que le Vietnam, la Bolivie, la Nouvelle Zélande…

La messagerie ainsi orchestrée sur un ‘cloud’ privé hébergé par Microsoft nous convient bien : elle contribue fortement à structurer notre organisation. Il devient possible d’offrir la même accessibilité partout dans le monde.

Ces outils de communication permettent également de penser autrement la DSI, en réseau global plutôt que physiquement concentrée au siège. Après les avoir détectées dans nos différents sites à travers le monde, nous avons spécialisé certaines personnes en les proposant de devenir collaborateurs de la DSI (donc sur mon budget).

Nous avons ainsi un spécialiste de la visioconférence à Manchester qui travaille pour nous, en réseau et à distance. Il analyse notamment les possibilités de passerelles entre Lync de Microsoft et les outils de Cisco.
Ailleurs, un autre collaborateur se dédie au réalignement des plages d’adresses IP de nos 80 pays afin de structurer correctement notre « tenant » Ofiice 365 à l’international, sans risques d’adresses en doublon.

Quelles technologies vous paraissent importantes actuellement ?

Concernant la mobilité, c’est HTML 5 qui me paraît clé, car il nous permet de nous concentrer sur le contenu dans l’univers très mouvant des smartphones et des tablettes. Nous avons ouvert notre parc mobile à 4 OS : iOS d’Apple, Android, Windows et BlackBerry.
Autre élément clé, c’est Windows Azure : c’est pour nous une opportunité d’accélérer notre ‘time to market’ partout dans le monde tout en conservant des capacités de pilotage et de monitoring. Pouvoir déployer des VM sur un serveur à Hong-Kong en quelques minutes, cela nous donne une souplesse qui, dans une architecture classique, nous coûterait très cher. Là, il nous suffit juste de vérifier que les ressources ne sont pas trop éloignées, et que le réseau télécom tient ses promesses.

L’option cloud permet de faire économiser combien ?

Il n’est pas facile de répondre par des chiffres. C’est sur la messagerie que l’estimation est la plus factuelle. Les gains peuvent aller jusqu’à 30%. Mais cela reste à vérifier dans la durée.

De toute façon, il faut prend en compte le critère “flexibilité” : nous avons un maillage sur 80 pays ; nous n’aurions jamais pu réaliser ce déploiement en quelques mois avec une solution classique.

Quels sont les principaux enjeux ‘high-tech’ ?

Le métier de DSI ne va pas disparaître avec l’arrivée du cloud comme certains le prédisent ; il va changer. Nous devons de plus en plus travailler sur les leviers de la transformation, du changement.

Nous ne sommes plus dans l’ère où l’on devait interdire, verrouiller. Il existe aujourd’hui des moyens et des bonnes pratiques pour sécuriser tout en ouvrant nos systèmes d’information et de communication. Ne nous bloquons pas dans les habitudes d’un métier qui doit, lui aussi, évoluer, c’est sûr.

Dans notre organisation, nous avançons par bonds. Nous saisissons des opportunités et dès que cela est possible nous sautons une génération pour choisir la technologie la plus récente et la plus innovante possible. Et là, il se vérifie que le passage au mode ‘cloud’ peut nous faire avancer très vite.

_______
(*) Soletanche-Freyssinet, un groupe multiculturel de 5 marques

En 2008, le rapprochement entre Soletanche Bachy et Freyssinet a donné naissance à un pôle intégré de métiers de spécialités et de technologies au sein de Vinci Construction. Ce Groupe multiculturel, qui compte 19.000 collaborateurs, est présent dans 80 pays, à travers un réseau de 160 sociétés.

Soletanche Freyssinet _ Vinci Construction en Asie_
Soletanche Freyssinet _ Vinci Construction en Asie_

Spécialisé dans les activités du sol, des structures et du nucléaire – ou, plus généralement, du génie civil spécialisé -, il regroupe 5 marques : Soletanche Bachy, Menard, Terre Armée, Freyssinet et Nuvia. Le chiffre d’affaires est de 2,5 milliards d’euros.

Il intervient dans la construction de ponts, stades, barrages, ouvrages hydrauliques, routes, mines, sites nucléaires, infrastructures de transport, tunnels, ports, bâtiments, parkings…

 

______
Témoignages IT Life :
IT Life : Nicolas Monnier, CERFACS, l’empreinte énergétique des serveurs pose questions
IT Life : Jean-Marc Prost, Volvo IT, le collaboratif et la mobilité
IT Life : Diane Remond, ACCOR, le défi de créer une base de clients unique
IT Life : Catrena Blanco, Europcar, comment réussir sans budget

_______
Galeries à consulter :

La technologie Grid Gaming System de Nvidia, en images

Image 1 of 8

Le Grid Gaming System de Nvidia
Jen-Hsun Huang, CEO de Nvidia (à gauche sur la photo), a présenté au CES 2013 Grid Gaming System, une offre pour porter les jeux 3D dans le cloud.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur