Juniper Networks annonce 280 licenciements

Cloud
Juniper Networks Headquarters Sunnyvale

Alors que Juniper Networks affiche des résultats en hausse, l’équipementier licencie pour, officiellement, maintenir ses coûts au plus bas. Objectif : rester compétitif dans une industrie réseau en transition.

Malgré une hausse significative de ses revenus au troisième trimestre, Juniper Networks va licencier 280 salariés, rapporte l’agence Bloomberg. Soit 3% de la masse salariale de l’équipementier réseau environ.

Sur la période, Juniper a vu son chiffre d’affaires de 1,19 milliard de dollars progresser annuellement de 6% et trimestriellement de 3%. Sa marge opérationnelle s’élève à 12,2%, en légère hausse de 0,9 points par rapport au deuxième trimestre 2013. Mais largement supérieure aux 3,8% de la même période il y a un an. Au final, le numéro 2 des équipements réseaux affiche un bénéfice net de 99 millions de dollars.

Maintenir les coûts

Kevin Johnson, le CEO de Juniper, a justifié la charrette par la nécessité de maintenir les coûts sous contrôle afin de rester en phase avec la tendance du marché qui se déplace du hardware au software. Les technologies de virtualisation permettant en effet de plus en plus à des machines “de base” d’assurer les fonctions de routage et de commutation jusqu’alors dévolues aux routeurs et commutateurs.

Paradoxalement, c’est pourtant bien le segment PSD (Platform Systems Division) de l’équipementier qui progresse en passant de 828 millions de dollars à 939 millions entre les deuxième et troisième trimestres. L’activité software SSD (Software Solutions Division) recule de 290 à 246 millions sur la même période.

L’ensemble des divisions

Les licenciements, qui prennent effet immédiatement, toucheront toutes les divisions de l’entreprise. Kevin Johnson n’a cependant pas détaillé leur répartition, notamment géographique. Pour sa part, il quittera prochainement Juniper qu’il dirige depuis septembre 2008, comme annoncé en juillet dernier. Une décision personnelle indépendante des résultats de l’équipementier, a-t-il précisé.


Voir aussi
Juniper fait sa révolution : SDN et open source


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur