La consumérisation de l’IT s’impose en entreprise

Régulations

Contrairement aux idées reçues, l’utilisation des technologies grand public au sein des entreprises s’imposerait, selon un sondage réalisé par Wakefield Research pour le compte de l’éditeur de solutions professionnelles Avanade.

Dans les entreprises à travers le monde, l’utilisation de technologies personnelles ainsi que les investissements destinés à maîtriser cette évolution s’imposeraient, selon un sondage réalisé par la société de conseil américaine Wakefield Research pour le compte d’Avanade, éditeur de solutions professionnelles créé par Microsoft et Accenture.

Pour parvenir à cette conclusion, Wakefield Research a réalisé du 25 octobre au 2 novembre 2011 un sondage sur la consumérisation des technologies de l’information (IT) auprès de 605 dirigeants d’entreprises de taille moyenne et de grands groupes (directeurs généraux, financiers, techniques et directeurs des systèmes d’information) répartis sur 17 pays d’Amérique du Nord et du Sud, d’Asie-Pacifique et d’Europe, dont la France.

Des technologies informatiques personnelles utilisées à des fins professionnelles

Globalement, 88 % des dirigeants interrogés ont déclaré que leurs collaborateurs utilisent des technologies informatiques personnelles à des fins professionnelles. 58 % des répondants ont indiqué que l’utilisation des technologies de l’information, mobiles notamment, permet à leurs employés de travailler où qu’ils se trouvent et, pour 42 % des répondants, en dehors des horaires de bureau. Par ailleurs, 65 % des cadres supérieurs ont déclaré que la consumérisation de l’IT est une priorité absolue dans leur entreprise.

« Pour les dirigeants, la consumérisation de l’IT concerne plus les méthodes de travail des employés que les employés eux-mêmes », a déclaré par voie de communiqué Régis Ravant, directeur solutions chez Avanade France. « Il ressort de notre étude que les dirigeants placent la productivité et l’accès en tout lieu loin devant la stimulation des employés ou l’élargissement des responsabilités confiées aux jeunes », a-t-il ajouté.

Les terminaux personnels les plus utilisés dans les entreprises sont, en priorité, les smartphones sous Android, les BlackBerry de Research in Motion (RIM) suivis des smartphones et tablettes d’Apple. Concernant les services, si la gestion de courriel reste la priorité, l’utilisation d’applications métiers monte en puissance. Les applications les plus demandées sont les outils de gestion de la relation client (pour 45 % des répondants), les solutions de gestion du temps de travail et des dépenses (44 %) et, enfin, les progiciels intégrés de gestion ou ERP (38 %).

25 % de budget informatique alloué à la maîtrise de la consumérisation IT

En moyenne, les entreprises concernées par ce sondage déclarent consacrer 25 % de leur budget informatique à la maîtrise de la consumérisation de l’IT. Par ailleurs, 60 % d’entre elles affirment adapter leur infrastructure informatique « pour accueillir les technologies personnelles de leurs employés.»

L’heure n’est plus à l’interdiction des technologies informatiques personnelles dans l’entreprise. Au contraire, conclut Régis Ravant, « les DSI et les départements informatiques progressistes facilitent l’utilisation de ces appareils, applications et services », considérés comme une opportunité pour les entreprises, comme pour leurs collaborateurs.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur