La Jordanie bascule massivement vers l’open source

Logiciels

Au travers d’un accord signé avec Ingres Corporation, l’État jordanien espère devenir un spécialiste du monde open source au Moyen-Orient.

La Jordanie vient de décider de promouvoir activement le développement de solutions open source. Le ministère jordanien des technologies de l’information et de la communication (MOICT) vient ainsi de signer un accord avec Ingres Corporation, une société connue pour ses solutions libres de bases de données et d’infrastructure.

« Nous nous réjouissons de promouvoir les avantages de l’open sourcedans notre région et de notre rôle de futur pivot de ces technologies au Moyen-Orient. Notre accord avec Ingres va nous aider à mieux sensibiliser les responsables des organismes publics sur les avantages des logicielsopen source», souligne Samer Shamayleh, directeur des accords stratégiques au MOICT.

Premier axe de cet accord, Ingres, en collaboration avec la compagnie Duroob, va sensibiliser les étudiants aux technologies open source et les faire travailler sur des projets de logiciels libres. Ateliers, formations et opérations de promotion seront également au menu des actions prévues par la firme.

Le MOICT se chargera pour sa part de favoriser l’adoption de solutions open source au sein de l’administration. Il débloquera aussi un budget visant à créer une communauté de développeurs qui ajoutera de nouvelles fonctionnalités aux produits d’Ingres.

Cet accord croisé d’un nouveau genre permettra à l’État jordanien de s’afficher en tant que spécialiste du monde des logiciels libres. Pour Ingres Corporation, c’est un nouveau succès majeur. Rappelons que la compagnie a récemment signé un accord d’envergure avec le gouvernement hongrois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur