La Mandriva Linux investit les écoles brésiliennes

CloudOpen Source

Près de 1,5 million de Classmate PC pourvus de la Mandriva Linux seront installés dans les écoles du Brésil. Un contrat majeur pour Intel, Mandriva et Positivo.

Le ministère brésilien de l’éducation compte distribuer des ordinateurs portables fonctionnant sous Linux au sein des écoles du pays. C’est un acteur local, Positivo, qui est en charge de ce dossier.

Fort logiquement pour un produit conçu pour les enfants, c’est le Classmate PC d’Intel qui a été choisi. Cet ultraportable économique est solide et suffisamment bien équipé pour assurer des tâches de base (bureautique, accès au web et lancement de logiciels éducatifs). Côté système d’exploitation, c’est la distribution Mandriva Linux qui a été sélectionnée. Là encore, c’est le choix de la raison : la Mandriva Linux est l’un des trois OS officiellement validés pour cette machine. De plus, l’éditeur français, suite à son rachat du Brésilien Conectiva en 2005, dispose d’une position privilégiée au Brésil. Un pays stratégique pour l’éditeur français où circule déjà 1 million de PC sous Mandriva Linux.

« Nous sommes ravis de participer à ce projet avec nos partenaires écosystème […]. Cette opération valide notre approche de coopération avec Intel et Positivo et promeut le laboratoire Mandriva au Brésil avec ses ingénieurs logiciels brésiliens », explique Gaurav Parakh, vice-président mondial des partenariats chez Mandriva.

Voilà en tout état de cause un contrat d’importance pour Intel, Mandriva, Positivo… et le monde open source en général. En effet, 1,5 million de machines devraient être distribuées, avec un coût par poste estimé à environ 200 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur