L’appel de la BBC à la communauté ‘open source’ pour son codec Dirac

Régulations

Comment élargir le champ d’utilisation d’un codec vidéo sur un marché plutôt encombré ? En l’apportant à la communauté ‘open source’ afin qu’elle reprenne à sa charge son développement et sa distribution

La BBC a développé depuis janvier 2003 un nouveau codec vidéo, Dirac, du nom d’un brillant et excentrique physicien britannique. Ce codec exploite la technologie ‘

wavelet (ondelette), une méthode mathématique qui permet de découper des données en plusieurs composants de fréquences différentes. Les ‘wavelets’ ont été, à l’origine, développées pour les mathématiques, la physique quantique, l’ingénierie électrique et la géologie sismique. Avec le temps – les travaux de Dirac ont plus de 10 ans – les wavelets ont aussi trouvé des applications dans la prédiction des turbulences et des tremblements de terre, et dans? la compression d’images. Par cette technologie, la vidéo n’est pas d’abord compressée, mais convertie en ondes et expédiée sous ce format. La compression est alors véhiculée sur l’onde qui a été crée. Le taux de compression est double du standard MPEG-2 pour la haute définition vidéo en 1920×1080, ce que la BBC recherche pour le streaming video/i>.Il s’agit maintenant de dépasser le stade expérimental, d’optimiser le code (en C++) et les algorithmes, d’améliorer la compression, d’implémenter la technologie sur des plateformes, et sans doute d’en faire un standard. C’est pourquoi la BBC a adopté une démarche originale en ouvrant le codec Dirac à la communauté open source.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur