L'Asic s'étonne de l'absence des NTIC dans la plan de relance de N.Sarkozy

Régulations

Relancer l’économie sans passer par les nouvelles technologies de la communication, une gageure selon l’Association des services Internet communautaire

Ambitieux pour certains, à côté de la plaque pour d’autres, le plan de relance de l’Economie française présenté par la président de la République il y a quelques jours semble oublier un levier de croissance de taille : les nouvelles technologies.

Ainsi, l’Asic, l’Association des services Internet communautaire qui réunit notamment AOL, Google ou Microsoft, s’étonne de l’absence du haut débit, de l’Internet ou encore de l’économie numérique dans un plan censé“préparer l’avenir”.

Et de se demander si “le développement de l’économie d’Internet et la réduction de la fracture numérique prônés par le Plan France Numérique 2012, présenté à l’Elysée en octobre dernier, sont vraiment une priorité ?”.

Curieusement, Eric Besson, secrétaire d’Etat aux nouvelles technologies, qui promettait jusqu’à 0,5 point de croissance et la création de milliers d’emplois grâce à la mise en place de ce plan est bien discret depuis le début de la crise.

L’Asic dénonce également une fois de plus l’amendement d’un député de la majorité souhaitant taxer les services Web proposant de la vidéo afin de compenser en partie l’arrêt de la publicité sur les chaînes de France Télévisions.

Acerbe, l’association rappelle que “le futur Président des Etats-Unis Barack Obama vient également de tracer les grandes lignes de son plan de lutte contre la crise. Il l’a fait via une vidéo diffusée sur Internet et il a placé au coeur de son « nouveau New Deal » des investissements publics massifs dans les autoroutes de l’information et un accès universel au haut débit”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur