Le 'Bulldozer' d'AMD explose les performances de traitement sur les nombres entiers

Cloud

Avec l’architecture Bulldozer, AMD veut proposer une alternative performante aux techniques de threading appliquées à certains processeurs.

Bulldozer est le nom de code d’une architecture processeur d’AMD qui verra le jour en 2011. Gravées en 32 nm, ces puces promettent d’être surpuissantes.

AnandTech a réussi à décrypter certaines de leurs caractéristiques. Deux unités de traitement pour les nombres entiers seront présentes par module (et toujours une dédiée aux nombres flottants). Le surcoût en terme de surface occupée est de 50 %. Mais le jeu semble en valoir la chandelle, puisque la capacité de traitement sur les nombres entiers grimpe de près de 80 %. C’est nettement supérieur à ce qui est réalisable au travers des techniques de gestion de multiples threads au sein d’une unique unité de calcul.

Le module de base Bulldozer sera-t-il considéré comme un élément monocœur surpuissant ou un mini-bicœur ? Les diverses réponses de la firme concernant ce point sont loin d’être claires. En tout état de cause, AMD met le traitement sur les nombres flottants en arrière-plan, une stratégie compréhensible dans le domaine des serveurs. Elle ne plaira toutefois guère à ceux souhaitant utiliser ces processeurs au sein de supercalculateurs.

La firme explique ce choix en prédisant que, d’ici quelques années, la majorité des calculs portant sur les nombres flottants seront assurés par le GPU, le processeur graphique. Si ce mouvement se confirme, les successeurs du Bulldozer pourraient purement et simplement abandonner l’unité de traitement dédiée aux nombres flottants.

amdbulldozer.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur