Le code d’anciennes ‘smartcards’ aurait été cassé par des pirates

Sécurité

Le fabricant Kudelski SA annonce que des pirates informatiques ont attaqué un ancien modèle de cryptage des ‘smartcards’ télévisuelles et sont parvenus à s’infiltrer au-delà du premier niveau de sécurité

L’annonce du piratage d’un code de cartes à puces, même désuet, n’est jamais une très bonne nouvelle pour un fabricant. Mais les centaines de milliers de cartes à puce en question, d’un modèle introduit en 2000, allaient de toute manière être retirées du marché avant la fin de l’année, a déclaré à

Reuters André Kudelski, CEO du groupe, lors d’un entretien téléphonique. “Nous parlons de smartcards qui sont en phase de remplacement par de nouveaux modèles. Il est reste plusieurs centaines de milliers, qui seront ramenées à zéro à la fin de l’année”, a poursuivi Kudelski. “Nous avons assisté aujourd’hui à un processus de piratage informatique. Les hackers ont été capables de retirer quelque chose de la carte, mais je ne puis pas dire que suivront les conséquences automatiques d’un piratage”, a-t-il ajouté. “Les pirates sont en train de détruire certains éléments contenus dans la carte. On en est au premier niveau de piratage et nous avons diverses manières d’y répondre”, explique le CEO. Le spécialiste des systèmes d’accès cryptés a rappelé que les générations plus récentes de smartcards n’avaient pas été attaquées. Kudelski ne subira aucune charge financière pour le remplacement des cartes visées, étant donné qu’elles avaient été achetées par les clients et non offertes dans le cadre d’un paquet de location. “Il n’y aura pas de coûts additionnels liés à cet événement”, a estimé le PDG.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur