Le marché mondial des semi-conducteurs franchit les 300 milliards de dollars

Cloud

Avec une hausse de plus de 30 %, l’année 2010 constitue un nouveau record pour l’industrie du semi-conducteur.

Le marché mondial des semiconducteurs a repris du poil de la bête en 2010 après une année 2009 en récession avec une baisse de 10 % à 228 milliards de dollars. Selon le cabinet Gartner, les fabricants auront vendu pour 300,3 milliards de dollars de composants électroniques cette année. Soit une hausse de 31,5 % par rapport à l’année dernière.

Après 1988, 1995 et 2000, 2010 s’inscrit comme la quatrième période où l’industrie affiche une croissance de plus de 30 %. « 2010 sera considérée comme une année record pour l’industrie des semi-conducteurs », annonce Stephan Ohr, directeur de recherche au Gartner.

Pour la 19e année consécutive, Intel conserve la place de plus gros vendeur de puces électroniques. Le fondeur de Santa Clara affiche une croissance de 24,6 % à 41,4 milliards de dollars. Néanmoins, le constructeur perd (très légèrement) de son influence voyant sa part de marché passer de 14,2 % à 13,8 %. Cela s’explique notamment par les faibles ventes de netbooks au troisième trimestre, terrain sur lequel Intel s’est fortement investi (à tel point d’en être le fournisseur quasi exclusif) avec les processeurs basse consommation Atom. L’arrivée prochaine d’AMD sur ce terrain risque de faire empirer la situation. D’autant que le marché des tablettes semble se tourner vers les architectures ARM sur lesquels les deux fondeurs de processeurs x86 sont absents.

Samsung Electronics, Toshiba et Texas Instruments conservent respectivement leurs 2e, 3e et 4e places avec de bonnes performances également. Avec près de 60 % de croissance à plus de 28 milliards, Samsung a notamment profité du rebond de la mémoire Flash Nand et de la DRAM. Les composants mémoires pèsent pour plus de 80 % du chiffre d’affaires du Coréen. Le marché enregistre, en 5e position, l’arrivée d’un nouvel entrant : Renesas Electronics. Il s’agit en fait de la fusion, au 1er avril 2010, de NEC Electronics et Renesas Technology. Le nouvel industriel affiche un résultat de 10,4 milliards de dollars (incluant les résultats du 2e trimestre des entreprises cofondatrices) en croissance de 128 %. Une fusion réussie, donc.

Notons également l’entrée de Micron Technoloy à la 8e position qui remonte de 5 places par rapport à 2009 et affiche une belle croissance de 113 %. Principalement grâce à l’acquisition de Numonyx en février 2010. En 9e et 10e position, Qualcomm et Infineon ferment le Top 10 avec 7,2 et 6,7 milliards respectivement, soit des hausses de 11,8 % et 42,7 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur