Le PC à mini prix ou OLPC, cherche sa voie

Régulations

Le PC portable du projet OLPC sera proposé en Amérique du Nord et en
promotion humanitaire au prix de 400 dollars

L’ordinateur XO du projet OLPC (One Laptop Per Child), originellement appelé ‘100$ laptop‘, peine (c’est le moins que l’on puisse dire !) à atteindre les 3 millions d’ordinateurs portables commandés au profit des écoliers des pays émergents.

Ce chiffre représente cependant la barre minimale que s’est fixée Nicolas Negroponte, le directeur et initiateur du projet au MIT, pour que le projet atteigne son premier niveau de rentabilité industrielle.

En revanche, il devient urgent de relancer les commandes, car le taïwanais Quanta Computer, qui fabrique le XO, a lancé la production à grande échelle de l’appareil? Or, le cumul des commandes de dépasserait pas aujourd’hui les 300.000 XO !

Brésil, Lybie, Nigéria, Rwanda et Uruguay devraient être les premiers pays à recevoir la première vague de production. Mais les commandes ne dépasseront certainement pas le million?

Rappelons que Nicolas Negroponte tablait sur un cumul de 100 millions de machines à fin 2006 !

‘Give One, Get One’

Afin de relancer le processus et d’attirer les pays qui hésitent encore à équiper leurs écoliers, OLPC va lancer une promotion humanitaire originale aux Etats-Unis et au Canada : ‘Give One, Get One’.

Durant deux semaines, du 12 au 26 novembre, XO sera proposé en Amérique du Nord au prix de 400 dollars (sans taxes, ce qui explique le temps limité de l’offre). Le dernier prix de revient calculé de la machine revenant à 188 dollars, pour ce prix chaque acquéreur offrira un XO.

Les 25.000 premières commandes seront livrées avant Noël.

La promotion pourrait séduire bien au-delà des généreux donateurs? En effet, XO est un ordinateur portable unique, et pas uniquement parce qu’il embarque un système d’exploitation Linux au lieu de Windows.

Compact et résistant, il se recharge à l’aide d’une manivelle, dispose d’un écran noir et blanc et couleur, et communique en Wi-Fi.

La démarche a déjà séduit plusieurs acteurs de la scène mondiale. Par exemple, l’Italie s’est engagé à passer une commande de 50.000 XO au profit de l’Ethiopie, et l’homme le plus riche du monde, Carlos Slim, 25.000 XO pour les écoliers mexicains.

L’absence de Windows sur la machine serait l’un des principales lacunes qui militerait contre le XO. Ainsi la Russie a clairement indiqué qu’elle ne participera pas au projet tant que Windows ne sera pas proposé.

Nicolas Negroponte a indiqué que cette option est envisageable, mais Microsoft freine cette ardeur. En fait, ce serait la conception même du XO qui poserait problème, et nécessiterait une adaptation du système d’exploitation.

Il faut aussi prendre en compte la chute du prix des PC classiques. On trouve par exemple des PC d’entrée de gamme à un prix inférieur à 299 dollars en Chine ou en Inde, mais équipés de Windows.

Et Intel lui même est entré dans la course et propose un ordinateur portable plus classique (alimentation traditionnelle par exemple), certes plus cher mais ouvert à Windows, le Classmate PC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur