Le retour d’Amstrad? dans la vidéophonie

Régulations

On croyait la célèbre marque disparue? Que nenni! Amstrad vit toujours, en Grande-Bretagne, et se lance dans la téléphonie vidéo de masse

L’E3 d’Amstrad est une machine qui associe un téléphone, un service d’e-mail, un écran couleur et une caméra numérique au format webcam (

voir la photographie ci-après), pour la visiophonie et même l’accès Internet réduit. Séduisante – à voir ! – l’offre reste réservée au marché britannique. Connecté à une prise téléphonique, l’appareil permet de téléphoner en vocal d’une manière classique, et d’expédier ou recevoir des e-mails via le service Em@iler. Un modem 56Kbps prend le relais pour la visiophonie IP voix et vidéo ou pour les MMS, ainsi que pour l’accès à un nombre limité de sites Web compatibles avec le format réduit de l’écran. Un port USB est présent, mais en usage limité, et pourrait bientôt recevoir une extension Wi-Fi. L’heureux possesseur de ce gadget peut même télécharger des jeux Sinclair Spectrum ? nostalgie, quand tu nous tiens ! ? dans la mémoire RAM de 64Mo, largement suffisante, tandis que l’ensemble de l’environnement et des applications est stocké dans une mémoire Flash ROM de 32Mo. Le modèle économique d’Amstrad est on ne peut plus simple. Les communications transitent par la ligne téléphonique de l’utilisateur, aux coûts habituels. En revanche les services d’e-mailing, de messages MMS et de visiophonie font l’objet d’une surfacturation à l’opération. L’E3 d’Amstrad est en diffusion restreinte, proposé au prix de 99 livres. Mais à ce prix, et prenant en compte le coût des services proposés, Sir Alan Sugar ne renouvellera sûrement pas le coup des consoles Amstrad CPC, ni des Amstrad PC 1512 et 1640, qui ont fait le bonheur d’une foule d’amateurs de PC incapables de s’offrir à l’époque un IBM PC AT écran mono vert et disque dur 20Mo à 60KF. Souvenir, souvenirs?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur