Le SoC MediaTek MT6589T en vedette dans le Gionee ELIFE E6

ComposantsMobilité

Les spécifications des smartphones sont désormais presque intégralement dictées par celles des SoC, la preuve avec le Gionee ELIFE E6 équipé de la puce MediaTek MT6589T.

Chassé-croisé entre MediaTek et Qualcomm puisque, tandis que ce dernier vient de renforcer sa gamme de SoC d’entrée de gamme, le constructeur taïwanais place son SoC le plus complet et performant dans un smartphone haut de gamme à faible prix.

Doté du SoC MediaTek MT6589T, le smartphone ELIFE E6 développé par Gionee devrait en effet être lancé à Pékin le 10 juillet à un tarif compris entre 320 et 360 dollars si l’on en croit le site GizChai.

Du haut de gamme dans du milieu de gamme

Si cette fourchette de prix correspond à des modèles de milieu de gamme, le smartphone du constructeur chinois s’aligne sur de nombreuses spécifications empruntées à des modèles haut de gamme (celles des Sony Xperia Z, HTC One, Samsung Galaxy S4…).

Son SoC MediaTek MT6589T doté d’un processeur quad coeur à architecture Cortex-A7 cadencé à 1,5 GHz épaulé par 2 Go de RAM le hisse effectivement au niveau des meilleurs smartphones actuels du marché.

Gravée en 28 nm, la puce taïwanaise intègre toute la connectivité avec un modem supportant le HSPA+ et le TD-SCDMA (variante de l’UMTS), une obligation pour le marché chinois. WiFi 802.11n, Bluetooth 4.0, GPS et radio FM sont aussi intégrés dans la puce. Tout juste pourra-t-on noter l’absence de support de la 4G LTE, du WiFi ac et du NFC.

Il embarque également un processeur graphique de dernière génération avec le PowerVR SGX544 signé Imagination Technologies.

Côté multimédia, l’ISP (Image Signal Processor) lui permet de gérer un APN de 13 MPixels de type BSI (et un autre en façade de 5 MPixels) et de lire ou d’enregistrer des vidéos au format 1080p à 30 ips.

Affichage Full HD à l’instar des ténors du marché

Outre son SoC tourné vers la frugalité énergétique avec le choix de la microarchitecture Cortex-A7 plutôt que Cortex-A15 plus performante, l’ELIFE E6 affiche une définition de 1920 par 1080 pixels (Full HD) sur son écran de 5 pouces, soit une résolution de 441 ppp (pixels par pouce).

L’ensemble est alimenté par une batterie de plus de 2000 mAh tandis que la version 4.2.1 d’Android serait installée.

Il faudra donc surveiller le constructeur Gionee de près, d’autant plus que la société bénéficie d’un véritable service client. MediaTek démontre également que ses puces haut de gamme ne servent pas simplement à étoffer son portefeuille mais ont réellement vocation à venir concurrencer Qualcomm qui équipe de son côté les Xiaomi MI-2 et Oppo Find 5 (ainsi que le futur Find 6).

Vers une démocratisation du haut de gamme dans la téléphonie mobile

Le créneau est celui des modèles haut de gamme de constructeurs asiatiques proposés à des tarifs de milieux de gamme. Grâce aux volumes générés par l’entrée de gamme et à ce compromis entre marges et volumes, MediaTek se positionne vraisemblablement comme un des futurs grands gagnants du boom des ventes de smartphones dans les pays émergents.


Voir aussi

STMicroelectronics, ce géant méconnu des semiconducteurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur