Lenovo, heurté par la crise, change sa direction

Cloud

Le géant affiche une perte de plus de 90 millions de dollars à la fin du quatrième trimestre 2008

Lenovo, géant mondial des PC, vient de prendre un claque. Pour la première fois de son histoire, le constructeur chinois affiche d’importantes pertes financières au dernier trimestre de l’année 2008.

Selon Reuters, le fabricant a enregistré une perte de 96,7 millions dollars, une perte bien supérieure aux prévisions des analystes qui tablaient sur un déficit compris entre 8 et 96 millions. La firme, confrontée une érosion de ses ventes, a également vu sa marge brute dégringoler.

Pour minimiser l’effet de ses mauvais résultats financiers, Lenovo a lancé un plan de restructuration entraînant une suppression de 2.500 postes dans le monde. Le constructeur chinois espère réaliser une économie de 300 millions de dollars d’ici à mars 2010.

Regardez nos précédents résultats financiers et vous verrez que le quatrième trimestre et le plus faible de notre année fiscal” a expliqué Wong Wai Ming, responsable financier du groupe, au cours d’une conférence téléphonique.

Les faibles résultats financiers du groupe ont eu des répercussions immédiates sur l’organigramme. Le p-dg, l’américain William Amelio a été remplacé par le chinois Yang Yuanqing, président du conseil d’administration. Le fondateur de la firme, Liu Chuanzhi, devient quant à lui, président du conseil d’administration, mais sans fonction opérationnelle. Des décisions très politiques…

Lenovo, le quatrième constructeur mondial d’ordinateurs personnels derrière HP, Dell et Acer, est devenu en 2005, propriétaire de l’activité PC d’IBM pour la somme de 1,25 milliard de dollars. Il a exploité un temps la marque américaine avait de proposer, plus tard, ses produits sous son propre logo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur