Serveurs : les constructeurs chinois débarquent dans le top 5

CloudServeurs
Centre de données The Dalles, Oregon (crédit photo © Google Connie Zhou)

Les ventes de serveurs se maintiennent au troisième trimestre 2014. L’arrivée des Chinois Huawei et Inspur Electronics bouleverse toutefois le classement.

Gartner fait aujourd’hui le point sur le marché des serveurs. Ce dernier est resté globalement stable au troisième trimestre 2014. Le volume des ventes a gagné un petit pour cent sur un an, alors que les revenus ont grimpé de 1,7 %.

En valeur, c’est HP qui mène toujours la danse, avec 3,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires (-0,9 % sur un an). IBM plonge de 17,7 % sur un an (à 2,3 milliards de dollars de CA) : une conséquence directe de l’incertitude liée à la cession de l’activité serveurs x86 à Lenovo. Dans le même temps, Dell grimpe de 9,6 %, pour atteindre les 2,2 milliards de dollars de CA. La seconde place semble aujourd’hui à portée de main du constructeur texan. Cisco et Oracle occupent respectivement les 4e et 5e places du classement.

La Chine, l’autre pays des serveurs

Concernant les volumes de ventes, les choses sont très différentes. HP perd 4,2 points de parts de marché (PDM), avec 22,5 % des ventes mondiales. Dell se maintient à 19,4 % de PDM. Enfin, IBM – 3ème – cède du terrain, avec 6,8 % de parts de marché, -1,3 point sur an.

Le plus surprenant reste toutefois la montée très rapide des constructeurs chinois : avec une croissance annuelle de 34,3 %, Huawei se retrouve catapulté directement en quatrième place du classement (3,7 % de PDM). Le méconnu constructeur chinois Inspur Electronics atteint pour sa part la 5e place, avec une croissance explosive de 81,9 sur un an (3,6 % de PDM).

Si Lenovo, pour l’instant absent de ce top 5 et qui a récemment bouclé le rachat des serveurs x86 d’IBM, parvient à afficher une telle dynamique, il devrait rapidement se retrouver en seconde place du marché des serveurs en valeur, et en troisième position en volume. Il lui restera toutefois bien du chemin à parcourir pour aller déloger HP de son piédestal.

Recul des ventes en Europe

En région EMEA, les ventes de serveurs perdent 4 % sur un an. Les revenus arrivent toutefois à se maintenir, avec une croissance de 1,16 %. HP conserve sa première place avec une confortable avance. Il fait en effet aussi bien que l’ensemble des quatre autres acteurs du top 5.

Dell affiche une belle croissance, qui lui permet de doubler IBM en termes de chiffres d’affaires. IBM perd nettement du terrain, mais assure sa troisième place. Fujitsu et Cisco ferment la marche.

Dernier point intéressant issu des données publiées par Gartner, le marché des serveurs RISC & Itanium est en net repli. Les ventes mondiales s’écroulent de 17,1 % sur un an (-8 % en revenus). Pas de très bon augure pour IBM, qui va maintenant se focaliser sur ses serveurs RISC s’appuyant sur les puces Power. La firme espère toutefois dynamiser ce marché par une ouverture de cette plate-forme aux autres acteurs du monde des serveurs, un rapport coût / performances proche de celui des serveurs x86, et un large support du monde Linux.

À lire aussi :
Qualcomm va investir le marché des serveurs ARM
Serveurs IBM : la transition devrait s’achever début 2015 pour Lenovo
OVH installe 10 000 serveurs supplémentaires au Canada


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur