Les contenus en ligne payants vont doubler. Le ‘P2P’ aussi

Régulations

Une étude prévoit le doublement du chiffre d’affaires des contenus en ligne payants. Dans le même temps, le trafic du P2P (peer-to-peer) continue sa progression

Deux études risquent d’intéresser les acteurs de l’industrie du divertissement. La première leur donnera le sourire, la seconde aura plus de mal à être digérée…

Une analyse de l’organisme d’étude européen EITO prévoit que le chiffre d’affaires des contenus en ligne (vidéo, musique, jeux) destinés au public va presque doubler en 2005 en Europe de l’Ouest, atteignant plus de 3 milliards d’euros: il devrait représenter jusqu’à 16 milliards en 2008. Actuellement, plus d’un tiers du marché public du contenu en ligne est basé sur la vidéo en ligne qui devrait dépasser le milliard d’euros cette année. Pour sa part, le chiffre d’affaires des jeux en ligne devrait atteindre 929 millions d’euros en 2005 en Europe de l’Ouest, rattrapant celui des vidéos en ligne. La musique en ligne fera également un grand saut en avant en 2005. De plus en plus, les téléchargements légaux remplacent les téléchargements illégaux. Avec 3 millions de téléchargements en 2005, le marché “décolle” et fait plus que doubler. Jeux et musique sur mobiles Par ailleurs, si 90% de tout le contenu en ligne (autant public que privé, pour les entreprises) est aujourd’hui téléchargé depuis un ordinateur, les experts estiment que 40% du contenu en ligne public sera délivré par des technologies mobiles d’ici à 2008. De nouveaux services comme des jeux mobiles et de la musique mobile à la demande ont déjà été lancés et commencent à engendrer du chiffre d’affaires. Une très bonne nouvelle donc pour l’industrie, en quête de nouveaux relais de croissance et mise à mal par le ‘peer-to-peer’ illégal. Mais malgré les procès et les intimidations, le trafic de ces plates-formes d’échange poursuit sa progression. La politique des majors porte ses fruits mais elle est compensée par l’explosion du nombre d’abonnés au haut débit. En France par exemple, celui-ci a augmenté de quasiment 100% en 2004! Un problème de taille pour les Majors qui considèrent le ‘P2P’ comme le coupable idéal, accusé de faire baisser les ventes de disques. Ventes qui curieusement repartent à la hausse malgré l’essor du P2P… Ainsi selon une étude du site Slyck.com, on comptait un peu moins de 5 millions d’utilisateurs dans le monde en mars 2004, et plus de 8 millions en mars 2005. L’étude ne prend pas en compte les utilisateurs de BitTorrent, ce qui laisse à penser que le trafic sur ces réseaux est encore plus important.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur