Les courriels électoraux américains fonctionnent comme des spams

Sécurité

Sophos, révèle que les partis Républicain et Démocrate ont envoyé des
courriels non sollicités dans le cadre de la campagne pour les élections
américaines de la mi-mandat

Ces messages ont été diffusés dans les jours précédant la date du 7 novembre, et demandaient aux destinataires de se rendre aux urnes.

Des exemples de ces courriels ont été reçus par Sophos via son réseau mondial de “pièges à spam” (spamtraps), ce qui prouve qu’ils ne visaient pas spécifiquement les électeurs américains, et ont pu être diffusés à partir de listes d’adresses “récoltées” en ligne.

“Les ?pièges à spam’ de Sophos n’ont rien d’authentiques électeurs américains. Alors pourquoi ont-ils reçu des courriels leur enjoignant d’aller voter ?”, commente Christian Pijoulat, Directeur Général de Sophos France et Europe du Sud.

“Lorsque l’on sait qu’Internet est déjà encombré par le spam classique, était-il bien nécessaire que les hommes politiques américains ajoutent à la confusion en diffusant sans discrimination ce type de message ?” poursuit le dg de l’éditeur

Selon Sophos, bien que légalement ces courriels ne soient pas considérés comme du spam (les partis politiques sont exemptés des lois telles que le CAN-SPAM Act), “ces campagnes ressemblent dangereusement à une activité de ?spamming’ traditionnelle.”

Les experts de l’éditeur soulignent notamment que les destinataires n’ont pas nécessairement donné leur accord préalable (?’opt-in”) pour recevoir des messages politiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur