Les sociétés de cybersécurité à l’assaut de la bourse

Politique de sécuritéRégulationsSécurité

En plein boom des vols de données, les sociétés spécialistes de cybersécurité ont des envies d’introduction en bourse. Logique quand on voit l’envolée de leurs homologues déjà cotées.

Sony Pictures, JP Morgan, Anthem, Target ou Home Depot, la liste des attaques informatiques et des vols de données s’allonge et place les questions de cybersécurité au centre des préoccupations des dirigeants. Les principaux bénéficiaires de cette vague sont les sociétés spécialisées en cybersécurité qui sont de plus en plus sollicitées par les entreprises. Selon Gartner, les dépenses mondiales dans la sécurité informatique vont augmenter de 8,2% en 2015 pour atteindre 77 milliards de dollars.

Fort de cet engouement, des sociétés comme Rapid7, LogRhythm et Mimecast ont maintenant des velléités d’introduction en bourse, soulignent nos confrères de Re/Code. « Le marché de la cybersécurité est au début d’une forte opportunité de croissance », précise Daniel Ives, analyste à FBR Capital Markets. Il ajoute : « il existe de nombreuses firmes dans ce domaine et les investisseurs ont les yeux rivés sur celles qui détiennent une solution magique ».

Profiter de la croissance du marché de la cybersécurité

Parmi les prétendants, Rapid7, basée à Boston, propose des logiciels et des services qui aident les entreprises à évaluer et surveiller les risques de sécurité. Elle compte plus de 3 500 clients, y compris Amazon, American Express et Bank of America. Localisée dans la même ville, Mimecast fournit une solution de sécurité pour la messagerie à 10 000 clients. Ses derniers résultats financiers affichent un revenu en hausse de 30 % à 88,4 millions de dollars. Enfin, LogRhythm, basée à Boulder dans le Colorado, se préoccupe de la surveillance des activités sur les réseaux des entreprises.

Les 3 sociétés veulent partir à l’assaut de la bourse pour trouver de l’argent frais avec des valorisations supérieures à 1 milliard de dollars. Elles se sont déjà attachées les services de banques comme Morgan Stanley, Barclays ou JP Morgan Chase pour peaufiner leur introduction en bourse.

A la lecture des cours de bourse de leurs homologues, il est clair que le jeu en vaut la chandelle. L’action de FireEye a progressé de 38 % cette année, celle de Palo Alto Networks a pris 19 % pendant que Qualys s’envolait de 24 %. L’indice ETF Pure Funds ISE Cyber Security qui suit plusieurs firmes dont celles citées précédemment a progressé de 9 % sur un an.

A lire aussi :

Cybersécurité : la France dans le Top 5 des puissances du mal

Orange, Capgemini, Atos… : les 7 mercenaires français de la cybersécurité

Crédit photo : Alexskopje-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur