Les SSII françaises recruteront jusqu’à 30.000 salariés en 2011

Cloud

Profitant de la reprise des projets informatiques, les SSII s’apprêtent à embaucher à tour de bras en France. Des cadres essentiellement.

Une vingtaine de postes à pourvoir chez Open Wide, 320 chez Infotel, un millier chez Bull, 2.500 chez Sopra, jusqu’à 11.000 chez Capgemini… Les recrutements du secteur informatique, réamorcés en 2010 après une désastreuse année 2009, devraient se poursuivre en 2011. Particulièrement auprès des SSII.

Certes, nombre d’emplois seront pourvus à l’extérieur de la France (7000 pour Capgemini, 600 chez Bull). Mais les sociétés de services n’en devraient pas moins constituer l’un des secteurs les plus dynamiques en termes de recrutements. « La bonne tenue du marché est quasi générale, se félicite l’Apec, l’agence pour l’emploi des cadres, lesquels représentent 90 % des effectifs du secteur. C’est en particulier le cas des informaticiens qui pourraient se voir proposer entre 29.000 et 32.000 postes de cadres, soit 9 % à 21 % de plus que l’an dernier. »

Sur les 32.000 embauches annoncées, la quasi totalité (31.000) seraient apportées par les seules SSII, rapporte La Tribune (23/02). Ce qui se traduira par 3.000 à 5.000 embauches nettes d’après le Syntec Numérique (ex Syntec Informatique). Ce qui compensera à peine les 5.000 emplois détruits en 2009.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur