L'expo Picasso sécurisée par des capteurs multi-sensoriels

Sécurité

Le musée d’Orsay sécurise ses œuvres par des capteurs que relaient les menaces. Une solution développée par Tag Technologies, bientôt disponible pour les particuliers et PME

Les tableaux, sculptures et autres œuvres d’art ont, elles aussi, droit à une protection. Ce patrimoine culturel est sécurisé de manière informatique par une méthode simple. Encore fallait-il y penser. Tag Technologies, société basée en région toulousaine, équipe le musée d’Orsay de capteurs situés entre les tableaux et les murs qui détectent tout mouvement. Jusque là rien de bien extraordinaire.

Ces capteurs sont alors reliés en réseau et traités par un logiciel qui détecte et relaie chaque mouvement suspect. Le capteur, développé par l’entreprise en partenariat avec le CNRS LAAS de Toulouse, réagit donc au mouvement exercé sur l’objet sur lequel il est positionné. Il est alors capable de distinguer un évènement normal d’un autre jugé anormal, qui pourrait porter atteinte à l’œuvre. L’alerte peut ensuite être donnée après avoir transité par un PC de sécurité.

Jean Prunet, président de Tag Technologies explique l’attrait de la technologie : Toute tentative d’effraction a une identité numérique sensorielle propre. Lorsque l’alarme est donnée, les personnes concernées reçoivent un SMS les en informant“. Une technologieMachine to Machine dans laquelle SFR tient une part de responsabilité.

Tag Technologies, créée en 2004, profite de son expérience sur les musées et lieux publics de renommée (notamment les églises classées) pour annoncer le lancement deMy Fox une solution pour les particuliers et les entreprises souhaitant sécuriser leurs locaux. Le dispositif se compose d’un central, d’une caméra et de ces capteurs sensoriels. Petit plus, une antenne USB communicante sera fournie pour pouvoir effectuer une surveillance depuis un ordinateur portable. Il est dès lors possible de visionner les caméras de surveillance depuis son ordinateur ou même de son téléphone portable.

Une solution pleinement sécurisée selon le dirigeant : “les boîtiers collectent les fréquences des capteurs sur une distance de 100 mètres. Si une personne tente d’en brouiller un ou même plusieurs, tout le système d’alarme se déclenche. Le système est alors le même en cas de tentative de brouillage d’un GSM“.

La solution “My Fox” devrait coûter 300 euros. Elle a l’ambition de rendre leur tranquillité à ses détenteurs histoire de profiter pleinement, par exemple, d’un déjeuner sur l’herbe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur