L’IGN va s’attaquer à Google Earth

Régulations

Google a frappé fort avec son Google Earth. L’IGN, l’Institut géographique national, qui est le fournisseur officiel des données géographiques, topographiques et cartographiques de l’Etat, annonce qu’il va lancer son propre service

Naviguer de Broadway à Bangkok en quelques clics de souris, confortablement installé devant son écran? Les 9,5 millions de foyers français connectés en haut débit peuvent pratiquer ce survol de la planète grâce au génial “Google Earth”.

Ce site a démontré la forte attente de nos concitoyens pour ce type de navigation et pour l’accès à une grande variété d’informations. Du coup, notre IGN national se devait de répondre à cette attente. Sa mission consiste en effet à établir et à diffuser des informations géographiques, et à réaliser la photographie géante de la France, tous les 5 ans, soit environ 400.000 clichés avec une résolution de 50 cm ! C’est la matière première de ses cartes et de toutes ses bases de données géographiques. A partir de l’été 2006, l’IGN va donc proposer un géoportail dont la vocation est de donner accès à un grand nombre d’informations de service public, avec une navigation géographique. Il n’est pas encore “baptisé”, mais le géoportail fait déjà parler de lui. En effet, si Google Earth permet un tour de terre en quelques clics, l’IGN relève cet intéressant défi. Les jardins de France et de Navarre n’auront bientôt plus de secret pour les internautes. La navigation 3D, offrant une dynamique semblable à celle des jeux vidéo, suivra après quelques mois de calculs effrénés. Ainsi n’importe qui pourra, depuis son ordinateur: – Rechercher des données, des services géolocalisés par le biais de mots clés – Publier des données professionnelles et personnelles – Accéder à ces données, en accès libre ou par le biais d’un login. C’est la partie la plus “grand public” du géoportail, mais ce n’est pas la seule. Il doit aider chacun à mieux maîtriser son territoire, c’est-à-dire localiser les éléments topographiques classiques (réseaux, lacs?) mais également des informations aussi diverses que des espèces de fleurs, les parcs régionaux, les grottes ou les avens? la poste la plus proche? et les magasins de telle ou telle enseigne? Les richesses du géoportail seront produites à l’aune des partenariats, des hébergements et des liens informatiques qu’il tissera au gré des mois à venir. C’est donc un portail ouvert, partenarial et innovant. Ce service souhaite offrir la possibilité à tout internaute, qu’il soit citoyen, élu, professionnel, de visualiser, d’acquérir ou d’héberger des données géographiques, brutes ou enrichies. C’est-à-dire aussi bien des cartes, actuelles, anciennes, que des photographies aériennes, que des cartes thématiques, des données géolocalisées, fournies par des partenaires, des particuliers?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur