Linus Torvalds refuse la licence ‘libre’ GPL v3

Régulations

Le créateur de Linux affirme qu’il ne veut pas livrer le noyau Linux à la prochaine version de la ‘General Public License’

Le kernel [noyau] de Linux est sous GPL version 2. Et pas autre chose“. Linus Torvalds, le très médiatique créateur du noyau de Linux, n’en démord pas: il ne veut pas de la nouvelle licence GPL v 3.0 ! “Plusieurs fichiers individuels peuvent être licenciés sous version 3, mais pas le noyau en général. Très franchement, je ne vois pas ce que cela apportera !” “Je ne veux pas le faire. C’est pourquoi je ne pense pas que la conversion GPL v3 soit en cours pour le noyau, surtout que je ne veux pas personnellement convertir quoi que ce soit de mon code“. Linus Torvalds cherche-t-il à s’opposer à la Free Software Foundation ? Cette dernière projette de réécrire la licence GPL, pour la première fois depuis 15 ans. Elle a réalisé une maquette de GPL v3.0, qui est actuellement l’objet de discussions et de modifications avant son adoption. Ou peut-être souhaite-t-il s’opposer à un autre gourou du monde du libre, Richard Stallman ? L’auteur de GNU est l’un des fondateurs de la Free Software Foundation. Les oppositions qui émergent sont comme le signe d’une évolution dans le monde de l”open source’ et du logiciel libre. C’est comme une évolution culturelle inévitable, au moment où Linux et un certain nombre d’applications développées en ‘open source’ entrent dans une logique professionnelle, qui a parfois du mal à continuer dans les marques imposées par l’approche communautaire. Richard Stallman veut, lui, assurer la promotion de sa philosophie du logiciel libre. Mais paradoxalement, il semble vouloir prendre position pour la brevetabilité des applicatifs, selon la vision du droit américain. Ce serait oublier que si le monde du livre commence à nourrir certains de ses acteurs, pour le conseil et le support en particulier, les auteurs du code sont les grands perdants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur