Littératie des données : point faible des salariés français ?

Business IntelligenceData & StockageDataviz

Seul un salarié sur dix en France peut comprendre précisément et analyser les données auxquelles il a accès pour argumenter. Faute de disposer d’outils adaptés, selon Qlik.

L’aptitude à comprendre et utiliser les données (« Data literacy ») n’est pas le point fort des métiers. C’est le principal enseignement d’une enquête réalisée auprès de 5 291 salariés par Censuswide pour Qlik en Europe (Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne et Suède). Moins d’un salarié européen sur cinq (17%) est capable de « lire, manipuler, analyser les données auxquelles il a accès. Et de s’appuyer sur celles-ci pour argumenter », rapporte Qlik.

En France, seuls 12% des professionnels interrogés sont « datalphabétisés ». C’est le taux le plus faible du classement. Dans les cinq pays étudiés, le bas niveau de « datalphabétisation » des cadres dirigeants (24%) et des jeunes diplômés (10%) ne rassure pas.

Or, il existe un lien entre performances professionnelles et exploitation des données. Ainsi, 76% des salariés qui maîtrisent la lecture et la compréhension des données se déclarent « performants » au travail. Ce taux chute à 49% lorsque l’ensemble du panel est interrogé.

Former et équiper « tous » les salariés

65% des répondants se disent prêts à consacrer plus de temps à l’acquisition ou au renforcement de leurs compétences data… Si l’employeur leur en donne la possibilité. Or, 43% des salariés disent ne pas avoir reçu la formation adéquate. Par ailleurs, seuls 23% estiment que leur organisation met à disposition de « tous les salariés » les outils nécessaires à leur montée en compétences dans ce domaine.

Pour Qlik, éditeur spécialisé dans la visualisation de données, une mise à niveau s’impose… pour tous. « Peu importe que vous soyez membre d’un comité de direction ou un commercial sur le terrain », déclare dans un communiqué Dan Sommer, directeur de Qlik. « Avoir accès aux données ne suffit pas, chacun doit pouvoir exploiter les données à sa disposition » pour agir.

Lire également :

Emploi : quelles compétences dans une France impactée par l’automatisation

Big Data : les DSI ne sont plus aussi incontournables

crédit photo © Solarseven / Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur