Lockheed Martin et Raytheon attendent-ils une crise en Irak?

Cloud

En attendant de voir l’armée américaine consommer ses stocks d’armes en Irak, Lockheed Martin et Raytheon se rétablissent financièrement.

L’industrie militaire américaine reste déficitaire. Les menaces de guerre en Irak et l’augmentation des budgets militaires lui sauveront-elles la mise? Raytheon, constructeur des missiles Tomahawk et Patriot, annonce une perte nette de 15 millions de dollars, et Lockheed Martin, le constructeur du futur avion F22, une perte nette 347 millions de dollars. Les deux groupes payent le prix de diversifications hasardeuses et coûteuses. Lockheed Martin dans les télécoms, Raytheon dans les centrales électriques. Et tous deux dans Space Imaging, une société d’imagerie par satellite. Raytheon pourrait encore supprimer 600 emplois, et Lockheed Martin revoir sa politique de retraite, dont le coût de 490 millions de dollars a dépassé les prévisions de? 440 millions de dollars! En perte oui, mais avec des résultats trimestriels qui évoluent positivement. Raytheon a annoncé un bénéficie courant de 155 millions de dollars. Lookheed Martin a fait de même, avec un bénéfice de 380 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur