Mark Hurd, ex p-dg de HP, serait en discussion avec Oracle

Cloud

L’ex p-dg de HP, Mark Hurd, renvoyé fin août, discuterait d’un poste élevé chez Oracle. Mais pas celui de Larry Ellison…

La rumeur n’est pas absurde. On sait que Mark Hurd, lors de son départ surprise et immédiat de HP, avait reçu, publiquement, le soutien du turbulent patron d’Oracle, jamais avare de bonnes formules. Ce dernier avait fait des commentaires critiques sur l’unanimité du ‘board’ de Hewlett Packad à vouloir virer séance tenante le p-dg accusé de harcèlement sexuel par une  collaboratrice extérieure qui avait négocié et obtenu une transaction financière.

Selon le Wall Street Journal qui invoque des sources sûres, Mark Hurd serait en négociation pour un poste de direction (‘top executive‘) chez Oracle. Mais la décision ne serait pas encore prise, devant être discutée et approuvée par le conseil d’administration de la firme de Larry Ellison.
La fonction que Mark Hurd pourrait occuper n’est pas précisée par le Wall Street. Son informateur déclare seulement que ce ne serait pas le poste de Larry Ellison -chairman et CEO !
Ce dernier, fondateur d’Oracle depuis sa création il y a 30 ans, dirige toujours officiellement la compagnie – sans jamais avoir désigné de dauphin. Il a progressivement délégué une partie des fonctions opérationnelles à deux adjoints directs, Charles Philips et Safra Catz.

Oracle, qui devrait atteindre environ 30 milliards de dollars en consolidant Sun Microsystems récemment racheté, est devenu une compagnie plus complexe, proposant désormais une offre IT globale incluant le hardware -y compris ses propres processeurs (Sparc), en partenariat avec Fujitsu. Sa rentabilité est excellente, estimée actuellement à 6 milliards de dollars (contre 7 à 8 milliards pour HP).

Mark Hurd peut reprendre du service, malgré l’atteinte à son image publique aux Etats-Unis. L’ex collaboratrice extérieure qui l’accusait de harcèlement sexuel a retiré sa plainte auprès de HP après qu’elle a obtenu une transaction financière versée par l’intéressé.
Les charges retenues officiellement contre l’ex patron de HP concernent des notes de frais estimées à 20.000 dollars, payées indument car reconnues comme résultant de sa liaison personnelle avec une certaine Judie Foster,  ancienne responsable d’événements marketing, non salariée, une ex-actrice de films soft-pornos quasi inconnue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur