MAX 2011 : les tablettes comme outils de création graphique avec Adobe

LogicielsTablettes

Avec ses Touch Apps, Adobe propose de véritables applications de création pour les tablettes, lesquelles seront pilotées au doigt… ou au travers d’un stylo sur certaines ardoises futures.

Les Adobe Touch Apps sont un des piliers de la nouvelle offre de l’éditeur américain, Creative Cloud, laquelle a été présentée lors du MAX 2011 de Los Angeles.

Du produit de consommation à l’outil de création

Avec les Touch Apps, Adobe propose une approche plus naturelle du processus de création, où doigts et stylos remplacent les traditionnelles souris et tablettes graphiques. De quoi transformer les tablettes – aujourd’hui utilisées essentiellement en tant que terminaux de consultation – en de véritables outils de création.

Le tout est développé à l’aide de la technologie AIR et sera donc à terme disponible pour les tablettes Android, BlackBerry OS et iOS. Chaque application a été conçue afin de pouvoir fonctionner en mode hors-ligne, même si la liaison avec le service Creative Cloud (et à partir de là avec les applications desktop de la firme) leur donne leur véritable dimension.

Six applications graphiques, rien pour la vidéo

À ce jour, Adobe propose six références dans ses Touch App : Collage, Debut, Ideas, Kuler, Photoshop Touch et Proto. Plus de détails sur ces logiciels sont accessibles sur cette page web du site de la société.

Si Proto, un outil de prototypage de sites web dont les résultats pourront être exportés sous Dreamweaver, a fait son petit effet auprès de l’assistance, l’application la plus réussie et la plus puissante des six reste sans conteste Photoshop Touch. Une valeur sûre, quoique le support de certaines fonctionnalités avancées (comme l’HDR) ne soit pas encore présent.

Nous notons qu’aucune application vidéo n’est proposée par Adobe. La firme a toutefois confié à la presse qu’elle travaillait activement à de tels produits, quoique les besoins en bande passante liés à ce type d’utilisation restent ici un facteur limitant.

Android privilégié ?

Nous n’avons pu manquer de remarquer que si les applications existantes (comme Ideas ou Kuler) sont compatibles avec les terminaux iOS, tous les nouveaux logiciels créés pour cette gamme l’ont été en premier lieu pour Android. Évidemment, ils seront à terme disponibles sur les deux systèmes d’exploitation (et également sous BlackBerry OS). Toutefois, ce changement de cap de la part d’Adobe semble significatif.

Officiellement, il est motivé par le besoin qu’avait l’éditeur de fournir des applications à Samsung, qui travaille à la mise au point d’une tablette pouvant être manipulée à l’aide d’un stylo spécifique. Cette ardoise sera ainsi mieux adaptée aux besoins des créatifs.

Cependant, le fait que les terminaux Android se vendent aujourd’hui plus que les machines iOS a probablement dû inciter Adobe à changer l’ordre de ses priorités en terme de développement. Un phénomène qui semble toucher un nombre croissant d’éditeurs même si l’iPad conserve sa position dominante sur le marché des tablettes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur