Microsoft Azure : encore le coup de la panne

Cloud

Le Cloud Azure a connu toute une série de dysfonctionnements. Dont certains persistants affectant le service de machines virtuelles en Europe.

Nouvelle panne significative pour Azure, le Cloud de Microsoft, après les hoquets connus en août dernier. A partir de 2 heures du matin – heure de Paris –, l’infrastructure a connu des perturbations, qui ont commencé par toucher la couche dédiée au stockage.

Ces premières difficultés ont entraîné des problèmes d’accès au Xbox Live (impossibilité de se connecter), mais aussi l’indisponibilité prolongée de la solution Visual Studio Online… et des machines virtuelles, à l’exception de celles hébergées dans le datacenter ouvert dernièrement en Australie, racontent nos confrères de Itespresso.

De nombreux services Microsoft ont été affectés : côté grand public, le portail MSN ou encore le Windows Store ; côté entreprises, le serveur mail Exchange et l’environnement collaboratif SharePoint. Les plaintes ont afflué sur Twitter, tout particulièrement parce qu’il a fallu, selon plusieurs témoignages, « plus d’une demi-heure » aux équipes de Microsoft pour signaler officiellement le problème.

« Un nombre limité de clients »

A l’heure où nous mettons en ligne cet article -soit 15 heures après les premières difficultés -, la situation n’est pas encore tout à fait revenue à la normale. Le service de machines virtuelles reste perturbé en Europe de l’Ouest et du Nord, sur « un nombre limité de clients », assure Microsoft. Des difficultés subsistent également en Asie-Pacifique pour le service Applications Insights, dédié à la mesure de performance des Web Apps.

Sur la liste des services au moins partiellement touchés par ce dysfonctionnement prolongé figurent aussi Machine Learning (capacités d’intelligence artificielle), Backup (sauvegarde serveur), StorSimple (stockage cloud) et HDInsights (service Apache Hadoop). Mobile Services (création d’applications mobiles), Site Recovery (protection et récupération des applications), Service Bus (messagerie sécurisée entre applications) et Active Directory (annuaires LDAP) n’ont pas non plus échappé à l’hécatombe.

Chez Microsoft, le business Azure génère un chiffre d’affaires de 4,4 milliards de dollars par an, selon les dernières informations communiquées par la firme.

A lire aussi :
Succession de pannes pour les services Cloud de Microsoft

crédit photo © dotshock – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur