Microsoft est banni des machines à voter à New York

Régulations

L’éditeur voulait conserver le secret sur son code… Les législateurs ne
l’ont pas entendu !

Dans l’état américain de New York, une loi stipule que le code des logiciels des machines de vote (e-voting) doit être remis au New York State Board of Elections, autorité qui supervise les élections, qui se réserve le droit de les examiner.

Microsoft, opposé à la perspective de devoir dévoiler le code de ses systèmes d’exploitation et des logiciels annexes déployés sur les machines de vote, s’est opposé bien évidemment à cette loi.

Computer Worldrévèle également que l’éditeur s’est lancé dans une campagne de lobbying, arguant que la loi ouvre une faille dans sa propriété intellectuelle, ses droits et secrets. Il demandait à ce que la loi soit modifiée.

Et pourtant, malgré sa force de persuasion, Microsoft n’a pas été entendu, et les législateurs de l’état de New York ont renvoyé l’éditeur dans ses foyers !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur