Microsoft prêt à tout pour contrer Linux?

Régulations

Une directive interne du directeur commercial de l’éditeur, Orlando Ayala, est très claire: ‘ne perdre contre Linux dans aucune circonstance’

Selon l’

International Herald Tribune, Microsoft entend bien conserver sa position de numéro un mondial du logiciel. Mais, pour cela, il doit lutter contre des concurrents de plus en plus nombreux à promouvoir le système d’exploitation libre et gratuit Linux. Installer Linux sur un micro-ordinateur représente l’économie d’un Windows. Une option retenue en particulier par les entreprises et gouvernements des pays en développement. Et sur le marché des serveurs, la part de Linux augmente régulièrement face à Unix et à Microsoft. Un fonds spécial pour compenser… L’International Herald Tribune a publié le texte d’un email interne émanant d’Orlando Ayala, chef des ventes de Microsoft, qui autorise les commerciaux de Microsoft à pratiquer des remises importantes chez certains clients, y compris dans l’administration, et même à fournir des produits gracieusement, afin de contrer Linux. Microsoft aurait débloqué un fonds spécial pour compenser les réductions et les cadeaux. Un éditeur aux abois ? Quel intérêt peut trouver le leader mondial des logiciels à pratiquer des techniques aussi agressives ? Car le retour de bâton risque d’être virulent! D’abord en terme d’image. Une telle politique peut apporter un regain d’intérêt pour les solutions ‘open source’ et pour Linux en particulier. Mais aussi auprès des clients acquis, qui ne manqueront pas de rappeler à Microsoft que ses produits ne sont pas les moins chers, et que la firme dispose de moyens pour réduire ses prix. Mais cette stratégie cachée de Microsoft pourrait surtout réveiller l’attention de la Justice et des censeurs. En particulier auprès de l’Union Européenne, qui ne manquera pas de relancer ses enquêtes pour abus de position dominante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur