Microsoft s’intéresse aux montres connectées

Poste de travail

Microsoft vient de déposer un brevet relatif aux smartwatches. L’éditeur de Redmond va-t-il se lancer dans l’aventure, ou souhaite-t-il couper l’herbe sous le pied de ses concurrents ?

Les smartwatches, et plus globalement les vêtements intelligents, ne seront bientôt plus l’apanage des mondes Android et iOS. Microsoft s’intéresse en effet à de telles offres. C’est tout du moins ce que semble indiquer un des brevets récemment déposé par la firme de Redmond.

Ce dernier est relatif à un procédé permettant de désolidariser la montre de son bracelet. Cette dernière peut ainsi être séparée du bracelet pour être installée sur un dock dédié.

Plus qu’une montre, le procédé proposé par Microsoft serait probablement plus destiné à des brassards, tels ceux portés par les joggers et accueillant en général des lecteurs MP3 ou des outils de suivi des performances sportives. Les images accompagnant le brevet font d’ailleurs apparaître des informations comme la distance parcourue, le rythme cardiaque ou encore les calories dépensées.

Politique de la terre brûlée ?

Difficile de savoir si Microsoft dépose ici ce brevet en vue de la sortie de terminaux ‘wearables’ ou pour tuer la concurrence dans l’œuf. On peut également se demander comment et pourquoi l’Office de dépôt des brevets a-t-il laissé passer une telle proposition.

Rappelons en effet que l’iPod nano de 6e génération, avec son format carré, a lui aussi été décliné en smartwatches et autres smartbands, certes à l’initiative d’autres constructeurs qu’Apple. Un précédent existe donc bel et bien, ce qui aurait du mener à l’invalidation au moins partielle, de ce brevet.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur les vêtements intelligents (wearable)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur