Microsoft utilise Linux sur ses serveurs européens

Régulations

Le London Internet Data Center de Microsoft délivre son contenu aux internautes à l’aide de serveurs équipés des solutions de cache d’Akamai Technologies sur serveurs? Linux. Mais comment faire autrement ?

Il est parfois des situations qui font sourire, mais aussi qui placent les éditeurs dans une impasse, ce qui peut les contraindre à employer des solutions que pourtant ils combattent.

En matière de systèmes de serveurs caches pour la fourniture de contenus sur le Web, le marché se répartit entre les solutions Linux, ou? Linux, voir? Linux. C’est donc logiquement, en l’absence de solution propriétaire, que Microsoft a dû se rabattre sur une solution? Linux, pour ses serveurs basés en Angleterre, et équipant le London Internet Data Center. Netcraft, société britannique de services Internet, a testé les serveurs de Microsoft, et révélé le pot aux roses. C’est donc la solution d’Akamai Technologies qui équipe les serveurs de Microsoft, une solution uniquement disponible sous? Linux. Une remarque en passant : les serveurs de MSN pour l’Europe sont toujours sous l’OS Windows Server 2000. Les services internes de Microsoft tarderaient-ils à adopter ce que leur direction présente comme l’un des meilleurs systèmes d’exploitations pour serveurs au monde, et le plus sécurisé ? Nous voulions évoquer Windows Server 2003, bien entendu. La page de tests de Netcraft : http://uptime.netcraft.com/up/hosted?netname=MSFT-IDC,213.199.144.0,213.199.159.255


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur