Microsoft veut accélérer l'adoption de Windows 7 à coups de promotions

Logiciels

Microsoft annonce une remise de 35 % (en Europe) sur les éditions Professionnelles et Entreprises de Windows 7 pour les licences en volume.

Microsoft douterait-il du succès de Windows 7 en entreprise? Après les 76.000 (en France) préventes de licences à moitié prix en direction du grand public, Redmond tourne ses offres promotionnelles du côté des entreprises. Le 1er septembre sur le blog de l’équipe de développement de Windows, Microsoft a ainsi annoncé une nouvelle opération attractive pour les licences en volume.

Les revendeurs partenaires de Redmond bénéficieront d’une ristourne de 35 % en Europe (15 % aux Etats-Unis) sur le prix initial de l’OS. A eux de les répercuter, ou non, sur la facture des entreprises clientes. L’offre court jusqu’au 28 février 2010, soit plus de quatre mois après la sortie officielle de Windows 7 le 22 octobre.

Cette promotion s’applique uniquement sur les versions Professionnelles de l’OS pour les entreprises qui effectueront leur migration depuis Windows Vista ou XP en édition Professionnelle. En revanche, les entreprises qui ont souscrites à la « Software Assurance » n’en bénéficieront pas.

Promotion ou pas, Windows 7 devrait connaître un meilleur démarrage que Vista dont les versions Pro et Entreprise équiperaient moins de 20 % des sociétés françaises. Notamment parce que Windows 7 est supporté par la quasi-totalité des machines en service, selon l’éditeur. Microsoft insiste en effet sur les ressources matérielles moindres que nécessite le nouveau système par rapport à Vista. Pourtant, dans les deux cas, Microsoft recommande 1 Go de mémoire vive et un processeur à 1 GHz minimum. Mais il est vrai que Vista charge moins de services pas forcément utiles au démarrage, allégeant d’autant les ressources du PC hôte.

D’autre part, la compatibilité avec les applications un peu anciennes (notamment supportées pour Windows XP) serait largement plus grande sous Windows 7 qu’avec Vista. D’autant que le module de virtualisation XP Mode assurera l’exécution des dites applications sous Windows 7 de manière transparente pour l’utilisateur. L’éditeur a également renforcé sa base de compatibilité au niveau des drivers. Enfin, Windows 7 serait moins consommateur d’énergie que Vista.

Bref, pas question de renouveler l’échec relatif de Vista avec 7. Ce serait désastreux pour les finances de Microsoft et son image. La firme de Redmond peaufine donc son système et les stratégies de ventes qui l’accompagneront. Celles-ci accéléreront-elles pour autant les délais de migration de plusieurs mois que s’accordent généralement les entreprises lors d’une mise à niveau logicielle et/ou matérielle? A voir…

(Article modifié le 03/09/2009.)

___

A lire ussi : Récap été 2009 : Windows 7 tiendra-t-il ses promesses?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur