Mobiles : les vols reculent de 4% en 2007

Régulations

Verrouillage à distance et sensibilisation du public ont permis de faire reculer le fléau

Longtemps sport national, le vol de mobile poursuit a poursuivi sa décrue au cours de l’année 2007. Selon des statistiques produites par la Police nationale et l’AFOM (association des opérateurs de téléphonie mobile), la baisse, constatée depuis 2004, a atteint 4% à 174.250 vols il y a un an. Différentes actions ont permis d’enrayer ce fléau.

Opérateurs, gendarmerie et Police nationale ont mis sur pied un dispositif destiné à enrayer le phénomène. Les codes IMEI des combinés, enregistrés dans une base de données commune à tous les opérateurs, ont permis de verrouiller les terminaux à distance une fois les déclarations de vol envoyées.

De nombreuses actions de sensibilisation ont également été menées pour fournir aux utilisateurs les démarches à effectuer. Ainsi, l’AFOM se trouve à l’origine d’une campagne radio chargée d’informer les utilisateurs de gestes à accomplir après un vol. Pour l’organisation, le « bon geste » consiste à envoyer son numéro d’IMEI à l’opérateur puis de faire parvenir à l’opérateur une copie de la déclaration de vol. Muni de ces deux éléments, l’opérateur peut effectuer le blocage du combiné. Un dispositif qui refroidit les voleurs… Même si les chiffres officiels ne prennent en compte que les vols déclarés, un total qui doit être sensiblement éloigné de la réalité.

Avec un parc de combinés légèrement supérieur à 55 millions d’unités, seulement 3,1 vols sur 1.000 mobiles étaient à déplorer à la fin décembre 2007. Pour autant, l’attractivité croissante des terminaux : appareil photo, fonction musicale ou encore capacités de navigation internet avancée pourrait favoriser la multiplication des larcins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur