Mobilité : une entreprise française sur deux a mis en place une politique dédiée

MobilitéPoste de travail
mobilité

La mobilité s’inscrit désormais comme une priorité pour 71% des entreprises dans le monde. Android s’y impose largement. Les entreprises hexagonales ne font pas partie des pionniers en la matière, sans toutefois accuser un retard trop criant.

Difficile pour les entreprises d’ignorer la mobilité face à l’équipement aujourd’hui massif de leurs salariés en matière de smartphones et tablettes personnels, même si elles sont encore loin de se sentir toutes concernées.

Néanmoins, la réalité s’impose : 71% des firmes de plus de 500 salariés dans le monde placent la mobilité parmi leurs priorités principales ; 63% vont même jusqu’à l’identifier comme le plus important facteur de compétitivité de l’organisation.

C’est du moins ce qui ressort de l’étude Mobility in Business réalisée par Vanson Bourne pour Citrix auprès de 1700 décideurs IT répartis dans 17 pays d’Amérique du Nord, Europe et Asie, et dont l’infographie ci-dessous propose la synthèse.

Évidemment, les disparités sont nombreuses. Si les entreprises de Chine (77%), Etats-Unis (75%) et Allemagne (66%) déclarent avoir mis en place une réelle politique de gestion de la mobilité, celles de Russie et la Suède (33%), Taiwan (16%), Thaïlande et Danemark (25%) s’inscrivent en bas du classement. La France (56%) se situe au milieu, mais néanmoins au-dessus de la moyenne européenne (44%) et mondiale (47%).

4% des salariés français interdits de mobilité

Le phénomène du BYOD est relativement bien accepté. Seuls 7% des responsables IT refusent à leurs employés de travailler de manière connectée hors des murs de l’organisation professionnelle ou depuis des terminaux personnels. Un taux qui tombe à 4% en France.

Laquelle se trouve en tête (44%) pour encourager les employés à utiliser leurs périphériques personnels contre 36% à l’échelle mondiale et 31% en Europe. Le BYOD explose en Chine (86%) alors qu’il est presque inexistant à Taïwan (9%).

La gestion des terminaux est diversement traitée. Seules 48% des entreprises sondées s’appuie sur une solution de MDM (mobile device management) et 47% sur une offre MAM (mobile application management). Près de 30% des employés dans le monde utilisent leurs propres applications pour leurs tâches professionnelles (Intranet, messagerie instantanée, réseaux sociaux, partage et synchronisation de fichiers principalement). Notons que le partage de fichiers en ligne est un service considéré par 40% des sociétés qui devraient donc s’attarder sur le sujet pour assurer la sécurisation des contenus.

Quelle mobilité au juste ?

Reste que le concept d’entreprise mobile est perçu différemment selon les pays. « La possibilité de travailler librement, depuis n’importe quel endroit et n’importe quel appareil » est la définition la plus retenue dans le monde, notamment en France, en Amérique et en Chine. Mais « la possibilité d’accéder au réseau de l’entreprise en dehors des bureaux » est plébiscitée dans plus d’un pays sur cinq (notamment 35% des sondés en Allemagne) devant « la possibilité d’accéder, de lire et de modifier des fichiers depuis un terminal mobile » (au Canada, Australie et en Thaïlande particulièrement).

Si un quart des entreprises sondées ne prévoient de s’appuyer que sur des applications externes, la moitié d’entre elles songent à un mix (interne et externe) tandis que 17% privilégient les développements internes et que 8% y réfléchissent encore.

On pouvait s’y attendre, Android s’impose comme la plate-forme la plus populaire : 72% des sondés déclarent qu’ils supportent (ou prévoient de le faire) l’environnement de Google, qui progresse ainsi de 65% en un an. Apple (54%) progresse néanmoins (48% l’an dernier), tandis que Windows 8 (46%) reste plus populaire que sa version mobile (32%). Si Blackberry persiste (35%), il ne progresse que dans 18% des entreprises. La France s’affiche un peu en retrait par rapport à ces moyennes, avec 60% et 34% des entreprises qui déclarent supporter Android et iOS respectivement.

Citrix Mobile Strategy Infographic final.Nov18


Voir aussi
Dossier Spécial Mobilité – Les enjeux de la mobilité en entreprise


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur