Modems 5G : Apple va-t-il lâcher Intel ?

5GMobilitéSmartphones
apple-iphone-X-soufflet-retombe

Apple ne devrait pas utiliser de modems 5G signés Intel pour ses iPhone de 2020.

Apple aurait informé Intel qu’il n’utilisera pas ses modems 5G dans ses futurs iPhone, indique le site calcalistech.

Un abandon surprenant

Les commandes pour ces modems de nouvelle génération auraient donc été purement et simplement annulées.

Le site israélien s’appuierait sur des documents internes d’Intel.

La firme de Santa Clara qui développait un modem 5G, nom de code « Sunny Peak », pour Apple, aurait stoppé net ses efforts. Les ingénieurs auraient été affectés à d’autres projets.

L’information a de quoi surprendre puisqu’Apple a largement recours à Intel pour ses modems. Ainsi, pour la gamme d’iPhone de 2018, le groupe dirigé actuellement par Bob Swan pourrait fournir environ 70 % des puces 4G LTE, le reste provenant de Qualcomm.

Les démêlées judiciaires qui opposent Apple à Qualcomm pourraient avoir comme effet l’abandon progressif des modems de la firme américaine.

Apple ne donne pas de raisons particulières pour l’abandon des modems 5G signés Intel mais avancerait de « nombreux facteurs ».

Notamment, l’introduction du nouveau standard Wi-Fi 802.11ad (ou WiGig) qui “dans tout produit mobile apporte des défis nouveaux et imprévus ».

MediaTek pour “remplacer” Intel

Intel devrait malgré tout poursuivre ses efforts pour améliorer Sunny Peak afin d’obtenir le marché des modems pour les terminaux mobiles Apple de 2022.

La firme de Cupertino pourrait, elle, se tourner vers MediaTek pour remplacer Intel.

La firme taïwanaise a dévoilé son premier modem 5G, le Helio M70, lors du Computex en juin dernier. La puce 5G est capable de transmettre des données avec un débit allant jusqu’à 5 Gbps, soit approximativement le même niveau que les modems 5G d’Intel, qui ont toutefois des pics de données théoriques de pointe de plus de 5Gbps. MediaTek pourrait également fournir à Apple des puces Wi-Fi pour les futurs HomePod.

Autre coup dur pour Intel, si les spéculations se confirment, selon lesquelles Apple prévoirait d’utiliser ses propres puces à technologie ARM pour de futurs MacBook.

Par ailleurs, le groupe dirigé par Tim Cook aurait commencé à développer ses propres modems afin de les intégrer dans de futurs terminaux iOS.

(Photo credit: jfingas on VisualHunt / CC BY-ND)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur