Motorola annonce de futurs écrans en nanotube de carbone

Régulations

Il faudra peut-être 5 ou 10 ans. Mais la technologie développée par Motorola est prometteuse: des écrans de moins de 2,5 cm d’épaisseur et d’une diagonale de 1m20. En théorie, ils devraient remplacer les écrans plasma

Trois compétiteurs s’affrontent sur la technologie avancée du nanotube de carbone: Motorola, Samsung et Sony. Si ces deux derniers pataugent encore dans un substrat pâteux, Motorola marque des points en plaçant son nanotube verticalement.

Mais qu’est-ce-que le nanotube? C’est une structure fabriquée à partir de molécules de carbones, qui forment des tubes cylindriques de forme hexagonale. L’une des particularités du nanotube de carbone provient de sa capacité à changer la couleur émise selon la micro intensité du courant qui le parcourt. Selon le cabinet d’étude iSuppli, Motorola aurait réalisé une importante avancée technologique en plaçant verticalement le nanotube de carbone sur un substrat de surface. L’épaisseur du film ainsi créé ne dépasse pas les 3 à 5 nanomètres. La disposition verticale du nanotube de carbone devrait permettre d’impulser un courant de plus faible voltage, et de réduire les coûts par rapport aux écrans plasma. Seul petit bémol à cette perspective enthousiaste: le potentiel technologique développé par Motorola ne sera pas opérationnel avant des années -ce qui laisse du temps au plasma et à ses concurrents pour développer leurs réponses, et réduire, eux aussi, leur coût.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur